Chronique chasse et pêche : Une histoire de pêche

(Photo : Great Slave Safaris)

(Photo : Great Slave Safaris)

Il n’est pas rare d’entendre une histoire de pêche blanche qui parle d’un gars qui aurait percé un deuxième trou pour arriver à faire passer un immense poisson. Je dois avouer que j’ai toujours été sceptique face à ce genre d’aventure, qui me semble sans cesse tirée par les cheveux. Jamais j’aurais pensé que cela était possible, à moins d’utiliser une perceuse à petite circonférence et encore là… De mon côté, j’utilise toujours une perceuse qui effectue des trous d’un diamètre de dix pouces et croyez moi, l’impossible s’est produit. J’ai été confronté à une situation peu ordinaire, une histoire de pêche comme on les aime. Laissez moi vous résumer les faits.
Accompagnée de son père, Lise a une seule idée en tête : attraper son premier poisson à vie. Nous sommes installés dans la zone de transition entre des eaux profondes du Grand lac des Esclaves et une des baies peu profondes du bras nord. Nous profitons d’un environnement propice à la capture de plusieurs espèces, un vrai sac à surprises. La journée est très ensoleillée, peu nuageuse et la température est de moins vingt degré Celsius. Toutefois, le vent est très intense et constant, de sorte à ne laisser aucune place à la négligence. Nous devons nous garder constamment au chaud et nous protéger également contre les engelures. Après quelques minutes d’attente, un drapeau de couleur orangé se déclenche, indiquant que Lise pourrait enfin attraper son premier poisson.
Voilà Lise émerveillée, les deux mains saisissant fermement le fil qui lui glisse dans les mains. L’effort vigoureux et la détermination de ramener sa première prise porte fruit et elle ramène tranquillement le poisson jusqu’au moment où celui décide de repartir; un échange de force des plus mémorable. C’est maintenant la portion critique qui prend place, il faut sortir le trophée de sous les glaces. Après plusieurs tentatives, je décide d’offrir mon aide à Lise pour me rendre compte que je ne peux pas faire mieux. Décidé à ne pas passer, le poisson peut maintenir son intention en raison de sa grosseur. Il y a cinq pieds de glace et je suis incapable de voir assez profond à l’intérieur du trou pour savoir à qui nous avons à faire. La solution ultime, percer un autre trou, est envisagée. Malheureusement, puisque c’est ma première expérience et probablement la dernière, je ne protège pas la ligne correctement et coupe le fil… Triste et en même temps heureuse, Lise détend l’atmosphère en soulignant sa malchance lorsque l’on parle de partie pêche. Il ne faut que l’instant de quelques plaisanteries pour que Lise ramène à la surface un brochet de quarante-deux pouces et que la glace soit brisée. Lise détient déjà un trophée à son actif. Elle pourra également raconter une vraie de vraie histoire de pêche, une histoire qui ne laisse aucun amateur de pêche blanche indifférent. Bravo Lise!!
Un petit rappel : n’oubliez pas de renouveler vos permis de pêche, qui expirent le 31 mars pour les gens des Territoires du Nord-Ouest.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Changer de ville
Sondage
L'Aquilone, 5 publications au féminin! Comment avez-vous réagi au changement de nom de L'Aquilon durant le mois de mars?

Voir tous les résultats des sondages