Les parcs du Slave Nord : Un nouveau visuel sur le chemin Ingraham

La région du Slave du Nord arborera désormais une signalisation améliorée, plus moderne et bilingue de surcroit, qui respecte le programme « VIP ».
Les résidents des Territoires du Nord-Ouest ainsi que les visiteurs et autres aventuriers pourront désormais naviguer sur la route Ingraham et dans les parcs territoriaux de la région du Slave du Nord grâce aux nouvelles pancartes de communication qui seront érigées dans le courant du mois de juin. Comme nous l’a indiqué Pierre-Luc Bérubé, « il était temps, les panneaux devenaient obsolètes et parfois délabrés ». Plusieurs types de pancartes seront donc visibles, au goût du jour et en français, pour indiquer les accès et les différentes activités que l’on pourra pratiquer une fois sur place.
Un certain nombre de travaux d’entretien et d’investissements sont en cours, à l’initiative du ministère de l’Industrie, du Tourisme et de l’Investissement des TNO, afin d’améliorer le système spectaculaire des parcs et des terrains de camping. Cette démarche a pour but de soutenir l’Assemblée législative des TNO ainsi que le mandat du gouvernement dans l’exercice de diversification économique et d’intendance environnementale, tâches désignées prioritaires. Cette année, la modique somme de 6 millions de dollars sera allouée aux infrastructures des parcs et devrait permettre de relancer l’offre de tourisme proposée au public et de garantir l’accès à des installations de haute qualité.

« Un travail de pionnier »
Initié par le gouvernement des Territoires du Nord-Ouest, le programme VIP n’est pas une stratégie de récompense pour ses personnalités importantes. Les lettres de l’acronyme signifient Programme d’Identité Visuelle (Visual Identity Program). Il s’agit d’un travail de remise en question régulière qui vise à donner une image unifiée et représentative du territoire auprès du reste du monde et, bien entendu, de ses résidents.
La dernière mise à jour date de janvier 2015, ce qui a compliqué la tâche des fonctionnaires attachés aux parcs. « Ça prend du temps pour faire une pancarte », sourit Pierre-Luc Bérubé. Huit mois de travail ont été nécessaires pour concevoir ces nouvelles pancartes; il a fallu prendre son mal en patience. La révision constante de la nouvelle charte visuelle et les délais d’approbation ont considérablement ralenti la finalisation du projet. Mais Pierre-Luc Bérubé et son équipe sont fiers d’avoir réalisé ce « travail de pionnier » et indiquent avec conviction que les prochains panneaux devraient voir le jour plus rapidement. Le parc Fred Henne et le chemin Prospector seront les prochaines cibles du renouvellement de la signalisation.
 


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.