Chronique chasse et pêche : Un doublé hors du commun

Great Slave Lake Safaris

Great Slave Lake Safaris

Le Grand Lac des Esclaves est un des plans d’eau les plus poissonneux au Canada et c’est pour cette raison que les doublés ne se font pas rares. Effectivement, il arrive régulièrement que deux à trois lignes mordent en même temps. Toutefois, j’ai une histoire assez extraordinaire en ce qui concerne les doublés.


Laissez-moi vous partager un doublé spectaculaire que j’ai eu la chance de vivre l’été dernier. Je suis à bord de mon bateau avec Marcel Bouchard et deux membres de sa famille qui sont du style assez relaxe. J’ai le sentiment d’être en vacances : des gens peu demandant et amateurs de ligne morte. J’ai accepté de les amener faire un peu de ligne morte dans une fosse où j’aime bien taquiner à la jig.

Je ne suis pas un amateur de pêche à ligne morte puisqu’il est très difficile de sauver le poisson une fois que celui-ci a mordu sur un poisson-appât doté d’un hameçon de gorge.
Donc, nous voici au-dessus de la fosse et Marcel lance sa ligne à l’opposé de la mienne. Je n’ai pas l’habitude de pêcher en même temps que mes clients, mais ils insistent fortement pour que j’y participe. En somme, il y a deux lignes à l’eau; celle de Marcel et la mienne.


C’est alors que le sonar annonce un monstre juste en dessous du bateau, et celui-ci s’attarde un instant, ce qui veut dire que nous allons certainement avoir de l’action. Le moulinet de Marcel commence à dérouler et je lui demande d’être patient afin que la truite puisse saisir le leurre correctement. Soudainement, c’était à mon tour de voir mon moulinet se dérouler : nous avons donc un doublé.


Assurément, je remonte ma ligne en disant à Marcel que je devais ramener mon poisson pour libérer le tour du bateau afin de lui permettre de sortir sa prise. Marcel me dit à quel point il est convaincu d’avoir réussi à prendre le poisson monstre qui était sur le sonar quelques instants auparavant. Et moi, de mon côté, je constate à ma grande surprise que mon poisson réagit comme un poisson de très grosse taille.


Tout au long de mon combat, la ligne de Marcel ne cesse de dérouler et je me demande s’il doit commencer également son combat. Après y avoir pensé quelques secondes, je lui demande de ramener sa prise. Rapidement, il me confirme à quel point le poisson est lourd et combatif. C’est sur ce compte-rendu que je constate que ma grise est également accrochée à la ligne de Marcel. Nos poissons sont en réalité qu’un seul et unique poisson.


C’est avec le sentiment de lui soutirer son combat que je demande à Marcel de relâcher la tension puisque nous avons tous les deux le même poisson au bout de la ligne. Sceptique, il ouvre son moulinet et nous constatons l’immense grise de trente-deux livres accrochée à nos deux lignes.


« Eh bien! Voici une histoire de pêche qui animera nos soirées », s’exclame-t-il. En effet, ce doublé des plus extraordinaires restera toujours gravé dans ma mémoire.
 


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.