Toi, l’autre là !

Pendant ce mois de mars de L'Aquilone,
les femmes ont revendiqué la nécessité de prendre leur place en société. On serait effectivement dus, d’avoir plus de femmes en poste de leader, représentées au même niveau que les messieurs. La place de la femme évolue. Certaines travaillent entourées d’hommes et brisent les tabous sans même s’en rendre compte. Fortes, elles détruisent sur leur passage les pressions sociales d’un comportement dit féminin. Elles célèbrent leur incarnation dans un corps de femme, sans se restreindre à un comportement qui correspond aux attentes. Libres, elles vivent leur féminité ET leur masculinité. Oui, les deux. Une sorte de Yin et de Yang. Les éditions de l'Aquilon(e) se terminent et c’est triste de la voir partir, parce que le « e » est rafraichissant. Le « e » est attachant parce qu’il fait place au changement. Mais ce qui ferait vraiment changement, ce serait que ni un (masculin), ni l’autre (féminin) n’aie l’ultime pouvoir. Que les genres s’unissent, au lieu d’essayer de se dominer à tour de rôle. On passe tellement de temps à se battre et à essayer de se prouver à quel point on est différents, à revendiquer notre place à coups de mots et de catégories. Toi Homme. Moi Femme… Et si on était … 1 ?

Réactions. Réflexions : ykjournaliste@northwestel.net


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.