Festival rigolo des enfants : Susciter l’imaginaire avec Plastique

Les marionnettistes du théâtre Puzzle s’emparent de la scène du Northern Arts & Cultural Centre avec un matériau hors du commun :
des sacs en plastique.

 

Les 28 et 29 janvier, l’Association franco-culturelle de Yellowknife (AFCY) présente Plastique, un spectacle où « des créatures primitives suivent leur instinct tout simplement », raconte Pavla Mano, la fondatrice et directrice artistique du théâtre Puzzle, en entrevue téléphonique.
Présentée à l’occasion du Festival rigolo des enfants, la pièce met en scène, avec humour, l’existence de créatures plastiques. « Les sacs en plastique sont partout, de plus en plus, et c’est quelque chose qui nous dérangeait. On s’est dit qu’il fallait faire quelque chose avec tous ces sacs », poursuit Mme Mano.
La directrice de l’AFCY, Pascaline Gréau, espère qu’après ce spectacle — qui en est à 300 représentations à travers le monde — les gens verront les déchets autrement et se sentiront inspirés de fabriquer eux aussi des créatures, de les faire vivre et d’éveiller l’imaginaire.

Pas de parole
« Chacun s’y retrouve parce qu’il n’y a pas de mots et du coup, il n’y a pas de barrière de langue non plus. La créativité et l’imagination n’ont pas de langage », de dire Mme Gréau.
Questionnée sur ce choix de théâtre sans parole, Mme Mano explique : « [les créatures] parlent d’elles-mêmes, de leur nature, le public s’en fait sa propre histoire. Les plus grands... les plus petits, ils ont différentes histoires dans la tête, ils voient différentes choses, et c’est ce qu’on trouve intéressant dans notre travail. En général, on n’essaie de ne pas trop parler. On se limite à ce qui est vraiment nécessaire pour laisser l’imaginaire aller. »

Créer à la maison
Selon la directrice artistique du Théâtre Puzzle, les enfants demandent comment reproduire les personnages après les spectacles. « Les parents sont condamnés à recevoir des spectacles chez eux après ça », dit-elle sur un ton amusé.
« C’est tellement simple et c’est quelque chose que tu n’as jamais imaginé [pouvoir] faire avec un sac et après l’avoir vu, ça les inspire. On revient jouer un an, deux ou trois ans après Plastique et des parents nous disent : mon fils continue toujours à faire des spectacles chez nous avec des sacs de plastique! »

Ateliers pour petits et grands
Lors de son passage, le théâtre Puzzle a également offert des ateliers pour les adultes, le 26 janvier, à la bibliothèque de Yellowknife, ainsi qu’aux élèves des écoles Allain St-Cyr, J.H. Sisson et St-Joseph au cours de la même semaine. « L’essentiel de l’atelier, [n’était] pas tellement de créer les créatures, mais de leur donner de la vie, trouver comment cette créature qu’on a créée, à partir de sacs en plastique, on lui donne de la vie, on trouve [son] caractère et [son] moyen d’exister. Ça devient intéressant, on commence à voir des créatures intéressantes qu’on n’a jamais pu imaginer auparavant », explique la fondatrice.
Le Festival rigolo des enfants se déroule samedi et dimanche. En plus des spectacles de marionnettes, de théâtre et d’une projection de film, d’autres activités ont lieu toute la fin de semaine dans le hall du NACC, de 14 h à 16 h : maquillage, henné, ballons et jeux gonflables. De plus, un souper aux hot dogs sera servi samedi soir, à 17 h 30, pour les détenteurs de billet.


Le rédacteur invité de cette édition de L'Aquilon agit auprès de l'Association franco-culturelle de Yellowknife à titre de coordonateur de projets.??
 


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.