Plein air : Soyez de la partie... de pêche

21 janvier 2016
0 Commentaire(s)

Great Slave Lake Safaris invite les amateurs, les pros, les curieux.

 
Pour une seconde année consécutive, l’événement Great Slave Lake Safaris sera l’occasion de regarder des films de chasse et pêche made in TNO. Le 3 février prochain, la salle de conférence de l’hôtel Explorer se transformera en salle de visionnement avec deux écrans géants, collations et rafraîchissements.
Jocelyn Démétré, qui est déjà allé sept fois dans les monts Mackenzie le long de la frontière Ouest des TNO, veut partager ses expériences de chasseur. « Je ne fais pas mes films dans un but éducatif, mais pour le divertissement. Je veux montrer la beauté des lieux et partager l’expérience de ces aventures. J’ai envie de donner le goût, aux chasseurs et aux autres, d’aller dans ces montagnes. »
Au programme, quatre films de 15 minutes : une chasse au grizzly, une chasse à l’orignal, une chasse au caribou et le dernier sera cher aux gens des environs, car il porte sur la pêche à la truite grise, et montre les grosses prises des clients de l’entreprise qui sillonne le Grand lac des Esclaves. Des entractes après chaque film permettront au public de visiter les kiosques présentés par les commanditaires de la soirée.
Les films sont réalisés par Great Slave Lake Safaris, et mettent en scène Jocelyn Démétré. « Les gens disent que je suis un enfant dans un bac à sable. Je suis vraiment content de faire ce que je fais, et je pense que la passion se transmet. Je montre la flamme qui m’anime. » L’émotion, il la vit en français et donc la partage en français. « Tous mes films sont en français, avec des sous-titres pour l’audience ténoise et internationale. » Car ses aventures de chasse et pêche, il les diffuse sur le Web, bien sûr, mais également sur la chaine WildTV (dès le mois de juillet 2016). Oui, il parle à la camera, oui, il y a de la préparation, oui, il y a une scène de tir, non, il n’y a pas toute une équipe de tournage derrière lui. « Je marche dans un climat austère, aride, il faut s’adapter à chaque aventure, alors chaque tournage est différent aussi. » Il part en expédition en sac à dos et ramène de la viande.
Les billets sont en vente au centre d’information touristique Northern Frontier Visitors Center. 10 $, 3 février, 18 h 30, hôtel Explorer.