Média : Sous le vent de l'intuition

11 août 2016

Sandra Inniss nous arrive de Montréal. Elle fait partie de l’équipe de L’Aquilon/Radio Taïga depuis le début du mois d’août.

« Je mise sur le lien de confiance », c’est la description de son approche journalistique au sein de la communauté franco-ténoise. Sandra détaille qu’elle a à cœur ce que les gens vivent et que c’est la raison pour laquelle elle est ici :

« J’aime [entrer] en contact avec l’autre et l’écriture est une passion. Être journaliste, pour moi, c’est jumeler ces valeurs avec l’écriture. »

Sandra vadrouille un peu, avant d’atterrir avec ses quelques valises devant l’ours polaire de l’aéroport de Yellowknife : à Toulouse pour une année universitaire dans le cadre de son baccalauréat en communications à l’Université de Montréal; en Nouvelle-Zélande par la suite pour voyager et travailler dans des fermes biologiques et des centres de yoga.

C’est en revenant de l’hémisphère sud qu’elle ressent l’intuition pour le Nord. Cette sensation d’être au bon endroit au bon moment qu’elle exploite en déposant son curriculum vitae au kiosque du CDÉTNO, lors d’une foire à l’emploi à Montréal.

Même en pleine ville, elle est contente d’être proche de la nature. Elle veut explorer les TNO et comprendre l’histoire des communautés ténoises. Cette semaine, alors qu’elle couvre ses premiers dossiers, elle a le sentiment d’avoir un contact plaisant avec ses interlocuteurs, que ses sources sont prêtes à lui parler et lui fournissent des commentaires pertinents.

Si cette édition est son premier journal à Yellowknife, elle ne se sent pas fraîchement débarquée pour autant. Sandra a participé durant tout le mois de juillet à un camp de yoga dans la capitale ténoise. Un cours intensif de trois semaines où elle a trouvé dit-elle « une famille d’accueil ».

« Nous étions un groupe complémentaire, dans lequel chaque membre avait quelque chose à apporter aux autres », explique-t-elle. Elle raconte que cet exercice physique et spirituel lui a permis de finaliser cette transition, où elle était dans le mouvement. « Tu te challenges durant une telle formation. Je pense avoir atteint une certaine maturité, et certainement une discipline. »


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.