Reconnaitre la valeur

Il y a une différence entre la reconnaissance des diplômes au sein du Canada, entre provinces et territoires, et la reconnaissance des diplômes internationaux.


Mais dans les deux cas, des efforts doivent être faits pour prioriser la valeur des travailleurs. Permettre aux gens de se déplacer au sein du pays avec l'assurance du respect de leurs aptitudes est un atout pour le Canada.
Au niveau de la santé, le peu de reconnaissance des alternatives en santé n’est surement pas uniquement dû à la bureaucratie gouvernementale.


La responsabilité qui imcombe aux travailleurs de la santé est une des bonnes raisons pour un contrôle sur qui peut pratiquer et qui peut être reconnu pour prodiguer des soins. Mais, ce ne devrait pas être aux assureurs de décider quels sont les soins qui sont les plus utiles ou efficaces pour un patient.


C’est une question d’argent, et ce sont les bénéficiaires qui devraient avoir le gros bout du bâton pour identifier si les services d’un thérapeute devraient être remboursés.


Ainsi, il est notoire que pour des raisons monétaires, les ordres des médecins ou autres fassent aussi pression pour que de multiples soins de santé alternatifs ne soient pas compris dans ces régimes d’assurances.
Si les TNO veulent plus de main d'oeuvre, il faut que les portes s'ouvrent en grand.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.