Recensement 2006: Yellowknife, troisième ville au pays

09 mai 2008
0 Commentaire(s)


Avec un gain médian de 63 417 $, la seule ville aux TNO qualifiée d’agglomération de recensement, se retrouve à la troisième position au niveau national des gains des travailleurs à plein temps toute l’année. Cette valeur issue d’une analyse détaillée des données du Recensement de 2006 sur les gains et le revenu, a été publiée le 1er mai dernier par Statistique Canada.

Comme les deux premières villes, Wood Buffalo en Alberta et Kitimat en Colombie-Britannique qui affichent respectivement des gains médians de 74 682 $ et 67 984 $, la position de Yellowknife prend en compte toutes les professions ainsi que les deux sexes confondus en 2005. Si l’on compare ce classement à la donnée nationale de 41 401 $ et le reste des villes canadiennes, les travailleurs semblent mieux rémunérés dans l’Ouest du pays.

Si l’on projette ces données dans le temps et que l’on se réfère aux années 2000 et antérieures, on observe que la variation du gain médian de Yellowknife est égale à 7,2 % alors qu’elle affichait un salaire médian de 58 816 $ en 2000. Marc Frenette, co-auteur de cette analyse, a expliqué à l’Aquilon que ces données étaient des estimations basées sur 1/5 de la population. Lors des recensements dans une agglomération, seulement une personne sur cinq doit remplir un questionnaire complet.

« La chose la plus frappante de ce document, a analysé Marc Frenette, est peut-être le fait que depuis les 25 dernières années, les gains au niveau national n’ont pas beaucoup augmenté. Malgré une croissance économique assez substantielle, un niveau d’éducation des Canadiens qui a augmenté et une population vieillissante entraînant un renforcement de l’expérience au travail, on parle d’une augmentation de moins de 1 % de gains des travailleurs à plein temps toute l’année depuis les années 80 au niveau national. »

Au niveau des Territoires, le gain médian des travailleurs se situe à 60 119 $. Ce niveau est plus élevé que pour les autres communautés les plus peuplées des TNO. Ainsi, on remarque que le gain médian d’un travailleur à temps plein à Inuvik est de 60 110 $, 60 056 $ à Fort Smith et 59 991 $ à Hay River.

À Yellowknife si l’on classe les données par niveau d’éducation, le salaire médian des travailleurs qui possède un diplôme supérieur à un Baccalauréat était de 90 348 $. Pour ceux avec un premier diplôme universitaire, la valeur médiane était de 75 676 $. Pour ceux n’ayant pas complété leur secondaire, le gain médian s’élevait à 51 982 $, ce qui constitue une différence de près de 20 000 $ par rapport au niveau national.
Changer de ville
Sondage
L'Aquilone, 5 publications au féminin! Comment avez-vous réagi au changement de nom de L'Aquilon durant le mois de mars?

Voir tous les résultats des sondages