Immigration : Promotion à Montréal

Pour une seconde année consécutive, des Francoténois se sont déplacés au salon de l'immigration et de l'intégration de Montréal du 25-26 mai 2016. Nicolas Carrière, coordonnateur du réseau en immigration francophone des TNO et Audrey Marceau, agente en recrutement, immigration et employabilité du CDÉTNO. Plus de 400 trousses d'information distribuées, 180 adresses électroniques récoltées pour offrir un service personnalisé à un public cible : les immigrants francophones qui vivent au Québec et qui voudraient s'installer dans d'autres régions du pays. Nicolas Carrière explique que les candidats qu'ils ont rencontrés sont déjà prêts à quitter les centres urbains. Lui et sa collègue ont parlé de la communauté francoténoise et du secteur de l'emploi avec offres d'emploi à l'appui.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.