Poissento : Peter Peter - Noir Eden

Overdose de saxophone.

C’est ce qui m’est arrivé la première fois que j’ai entendu du Peter Peter. On m’avait refilé une copie de Une version améliorée de la tristesse, son 2e album, et je n’avais pas aimé. Du moins pas sur le coup.

Mais parfois, les choses de la vie ont le tour de prendre une drôle de tournure. Quelques mois plus tard, c’était l’été, il faisait beau, il faisait chaud. Un de mes potes déménageait et j’avais garroché une pile d’albums dans ma voiture, dont Une version améliorée de la tristesse. Cette fois-ci, j’ai tellement accroché que le CD est resté dans le lecteur à jouer en boucle pendant plusieurs semaines. J’étais incapable d’arrêter de l’écouter. Délai dans le coup de foudre.

Peter Roy — alias Peter Peter — est né à Chicoutimi au milieu des années 1980. Après un séjour à Québec, petit Peter part vivre à Montréal et choisit de doubler son prénom quand il monte sur scène.

En 2008, Peter Peter gagne Ma première Place des Arts, une compétition montréalaise annuelle pour les nouveaux artistes. En 2011, il sort un premier album éponyme, un truc folk rock sur lequel l’artiste se cherche une sonorité. L’année suivante, il lance Une version améliorée de la tristesse, une vraie bombe de musique pop électronique douce, bien ficelée et super mélodieuse. Ce second album le fera connaître un peu au Québec et beaucoup en France. Peter Peter part alors s’installer à Paris. Du coup, il commence l’enregistrement d’un troisième album.

Attendu de pied ferme de chaque côté de l’Atlantique, Noir Eden paraît au début 2017. À l’instar de son prédécesseur, il s’inscrit dans un courant très actuel. On y retrouve toujours la signature pop électronique bien arrangée de Peter Peter et une force mélodieuse digne d’un maître Jedi. Sur ce 3e album, l’artiste ajoute une touche new wave qui rappelle un peu la musique de la fin des années 80. Genre Depeche Mode mettons…

Avec Noir Eden, Peter Peter réussi l’exercice périlleux de ne pas se péter les dents avec un album qui en suit un marquant. La qualité de ce 3e album lui a d’ailleurs permis de remporter le GAMIQ de l’Album pop de l’année lors du Gala de la musique indépendante du Québec et d’être mis en nomination à l’ADISQ dans les catégories Album pop de l’année, Auteur-compositeur de l’année et Artiste de l’année s’étant le plus illustré hors Québec.

Avec Noir Eden, Peter Peter s’inscrit de plus en plus comme un des meilleurs auteur-compositeur de sa génération.

Peter Peter dans
les catacombes du Web :

www.peterpeter.ca/musique
www.radiotaiga.com/single-post/2018/01/25/Overdose-de-saxophone


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.