Coupe Stanley : Occasion de photos

Mike Gannon et Lorne Goshue faisaient partie des nombreux curieux et fans de Hockey qui se sont déplacés le 30 avril au soir pour s'approcher et même toucher la Coupe Stanley, à l'Assemblée législative des TNO. Philip Pritchard, le gardien de la coupe depuis 1998, assure que c'est la vraie coupe qui vient d'effectuer une tournée nordique dans sept collectivités du Nunavut et des TNO. Pour ajouter les noms des nouveaux vainqueurs, un des anneaux est remplacé à chaque 13 ans, ainsi le nom d'un gagnant reste généralement gravé sur la coupe pour 65 ans. L'anneau remplacé va rejoindre la réplique de la coupe au temple de la renommée du Hockey à Toronto.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.