Les enseignants se rencontrent

La capitale a accueilli l’ensemble du corps enseignant des TNO. Beaucoup de monde en effet, avec tous une même réalité… Enseigner dans des classes multiculturelles dans un territoire qui veut mieux refléter ses différences et s’imprégner de ses origines. Cette évolution, pour mieux respecter la part autochtone au nord du 60e parallèle doit aussi faire face à l’éducation style 21e siècle : de nouvelles approches, des ajustements identitaires, des technologies qui prennent de plus en plus de place…


Ces rencontres territoriales font vraiment une différence pour donner une même motivation à tous ces enseignants qui vont tous partir dans des directions différentes. Par passion, envie, tradition… ils vont aider à soutenir et stimuler le cœur des TNO.


Pour cette rencontre à Yellowknife, ce sont énormément de ressources qui ont été déployées et finalement bien exploitées. Les hôtels étaient plus que pleins, le cinéma bondé, les cafés et les beignes dilapidés.
Sur cette lancée, quand un événement de cette ampleur arrive en ville, il faut que les citoyens soient au courant, pour que des opportunités d’affaires ou simplement des activités soient organisées.


La ville de Yellowknife a aussi vu tous ses étudiants sans école pendant trois jours… c’est une belle liberté tout ce temps à pavoiser. Faisait-il trop froid pour tous les envoyer jouer dehors?


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Suivez-nous
Changer de ville
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages