First Lego League : Les Faucons du Nord à Edmonton

27 janvier 2011
0 Commentaire(s)
L'équipe les Faucons du Nord, lors du championnat de robotique, à Edmonton, le 22 janvier dernier. (Photo : Anna Crosman)

L'équipe les Faucons du Nord, lors du championnat de robotique, à Edmonton, le 22 janvier dernier. (Photo : Anna Crosman)

Les Faucons du Nord, l’équipe de robotique de l’école Boréale, se sont rendus à Edmonton, le 22 janvier dernier, afin de participer au championnat annuel de la ligue First Lego (First Lego League). Une activité qui grandit en eux…


Ils étaient huit à se rendre à Edmonton, la fin de semaine dernière, pour tester leur robot et en apprendre davantage sur le monde de la robotique. Kiera Boulanger-Rowe, Nicholas Stainbrook, Jonathan Frise, Brittney Crossman, William Frise, Nadia Wood, Celina Carman et Kateryna Staszik, sous la direction de leur entraîneur, André Chabot, ont affronté les défis et se sont classés 15e sur les 45 équipes présentes.

Tous lèvent la main lorsqu’on leur demande qui compte participer à cette activité l’an prochain. C’est tout dire sur leur plaisir qu’ils ont eu à y participer. D’autant plus que l’idée germe d’avoir un événement semblable… à Hay River! « On aimerait amener la compétition aux TNO », affirme Kateryna qui vient de vivre sa deuxième édition du championnat. Ce à quoi répond M. Chabot, en faisant référence à l’engouement actuel de ses étudiants : « Ça serait bien de pouvoir amener un événement semblable aux TNO avant qu’il soit trop tard! ». Si rien n’est officiel, l’entraîneur (aussi enseignant à l’école secondaire de l’école Boréale) soutient qu’il serait dans l’intérêt de toutes les écoles des TNO, francophones ou anglophones, d’y participer. « La ville s’y intéresse d’ailleurs », laisse tomber l’enseignant.

Une compétition amicale!

« Je me suis fait des amis! », s’exclame William Frise, qui en est à sa deuxième année de participation. Il faut dire que cet événement est présenté dans plus de 55 pays et qu’à Edmonton seulement, près de 400 jeunes étaient présents. « Il existe des blogues pour que les jeunes puissent entrer en contact via la First Lego League », informe André Chabot. Le but de la First Lego League est d’intéresser les jeunes à la science et la technologie. L’activité est donc construite sur des valeurs telles que le travail d’équipe, la coopération, la compétition amicale, la découverte, le professionnalisme gracieux, l’implication, et surtout, le plaisir! « Il n’est pas rare que les équipes s’échangent des solutions entre elles! », affirme M. Chabot.

Il s’est d’ailleurs dit agréablement surpris de la présence de la francophonie, cette année – l’an dernier, ils étaient la seule équipe francophone présente. « Ils nous ont même proposé des juges francophones ou francophiles », a souligné l’entraîneur. Les jeunes ont donc fait leurs présentations en français, puis répondu aux questions en anglais, selon la personne qui s’adressait à eux.

Une équipe à suivre!