Jeux d’hiver de l’Arctique : Le compte à rebours a débuté

14 décembre 2017
Kechi, la mascotte des Jeux d'hiver de l'Arctique 2018, représente une femelle harfang des neiges de 11 ans. (Crédit photo : Maxence Jaillet)

Kechi, la mascotte des Jeux d'hiver de l'Arctique 2018, représente une femelle harfang des neiges de 11 ans. (Crédit photo : Maxence Jaillet)

L’organisation des Jeux d’hiver de l’Arctique du Slave Sud 2018 a souligné le compte à rebours des 100 jours avant le début des compétitions par un rassemblement à Hay River et à Fort Smith, les deux villes hôtes de la région au sud du Grand lac des Esclaves.


À Fort Smith, c’est au Pelican Inn que se déroulait ce rassemblement. Une rencontre entre les bénévoles, les membres du conseil d’administration et ceux de l’organisation, où tout le monde portait un autocollant avec son nom sur son chandail. Tables et chaises étaient disposées dans la salle avec de la nourriture et des rafraîchissements pour les convives. La table était mise pour tisser des liens entre une partie de ceux qui mèneront les Jeux à terme.


Au début de ce décompte des 100 jours, le comité organisateur en a profité pour clore le concours de recrutement du plus grand nombre de bénévoles qui se déroulait du 1er au 11 décembre. Cette compétition avait pour but d’augmenter de 100 personnes le nombre de bénévoles. Kevin Hurley, le coordonnateur des bénévoles, précise que les besoins sont très variés : « Notre plus grand besoin n’est pas pour les sports, mais pour la sécurité aux points d’accès. Chaque porte de chaque bâtiment doit avoir un bénévole pour vérifier les accréditations. La fin de semaine précédant les Jeux, nous devons construire des lits superposés dans les classes […]. Certaines personnes peuvent faire simplement un quart de travail de deux heures en soirée pour faire de la surveillance autour du feu. » Finalement, à l’agréable surprise du comité, la réponse a été forte et le nombre d’inscriptions a grimpé de 288 en 11 jours. L’annonce a été faite : Hay River est la ville gagnante. Elle aura contribué au recrutement de 164 personnes, alors que les 124 autres personnes proviennent de Fort Smith. En date du 12 décembre, l’organisation a maintenant un total de 831 personnes inscrites comme bénévoles alors que l’objectif ultime est de 1500 collaborateurs.


La mairesse de Fort Smith, Lynn Napier-Buckley, était présente lors du rassemblement. Elle a fait part de sa fierté que Fort Smith fasse partie des hôtes pour les Jeux de 2018 : « Il est excitant de voir tout le travail accompli dans nos communautés à préparer [les Jeux] et le nombre de bénévoles qui s’inscrivent chaque jour. »


Ce sera la première fois que Fort Smith est une des villes hôtes de cet événement. Hay River, quant à elle, a déjà été, avec Pine Point, l’hôte des Jeux d'hiver de l'Arctique en 1978.

Une campagne qui se poursuit
Bien que la compétition d’inscription soit terminée, il est toujours temps de s’inscrire pour aider à mener à bien cet événement d’envergure. La date limite n’est pas déterminée, mais se situe vers la fin février. Évidemment, les gens qui s’inscrivent à la dernière minute se verront assigner une tâche, alors que maintenant ils peuvent choisir leurs champs d'intérêt.


En guise de remerciement, les bénévoles recevront entre autres en cadeau l’uniforme officiel, qui se constitue d’un manteau d’hiver court, d’un pull-over et d’un manteau sans manches, tous confectionnés par la compagnie de vêtement de sport Karbon. « C’est une valeur de 600 $! », selon M. Hurley. Le site Web awg2018.org/fr est l’endroit privilégié pour s’inscrire comme bénévole. Les Jeux d’hiver de l’Arctique du Slave Sud 2018 se tiendront du 18 au 24 mars.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.