La colonne du 3 février

02 février 2017

Marchez au travail
Cette semaine, la ville de Yellowknife s’est associé à Ecology North et l’équipe verte du GTNO afin d’organiser tout un tas d’activités dans le cadre de la semaine «Marchez au travail », du 6 au 10 Février 2017. Que vous soyez cycliste, piéton, skieur de fond ou en raquette à claquette, si on vous attrape en train vous bouger les guibolles, vous pourriez obtenir des cartes d’accès aux installations de récréation de la ville. Les agents distributeurs de prix changeront de lieu chaque matin entre le 6 et le 10 février. Plus de renseignements sur les sites web d’Ecology North et de la Ville de Yellowknife.

 

Décès en forêt
Un chasseur porté disparu dans le Slave Nord a finalement été retrouvé sans vie, le 1er février. Antoine Betsidea, 46 ans, n’était pas rentré chez lui, dimanche dernier, après un voyage de chasse. Une battue avait organisée dans les environs du lac MacKay pour retrouver le résident de Behchoko. Quand il a été localisé, il était décédé. Une enquête a été ouverte par la Gendarmerie royale du Canada

 

Bell quitte Dominion
L’ex-politicien Brendan Bell a annoncé qu’il quittera la direction de la diamantaire Dominion. Dans un communiqué émis le 30 janvier, Dominion Diamond annonce que Bell demeurera le président directeur général jusqu’en juin, le temps d’assurer la transition. Par la suite M. Bell quittera toutes ses fonctions au sein de l’entreprise qui est l’actionnaire majoritaire de la mine de diamants Ekati, au nord de Yellowknife. La récente annonce de Dominion de déménager son siège social des TNO vers l’Alberta aurait été un facteur dans la décision de l’ancien ministre de l’Investissement des TNO. Bien qu’il approuve la décision, jugée nécessaire pour assurer la viabilité de l’entreprise, M. Bell affirme que cette décision lui causait des difficultés familiales. Brendan Bell avait accédé à la direction de Dominion en 2015.

 

Ouverture de la route de glace
La route de glace privée prolongeant la route territoriale numéro 4 entre les lacs Tibbitt et Contwoyto est maintenant ouverte au traffic lourd. Cette route est entretenue et opérée par un consortium formé d’entreprises minières. Longue de quelque 600 kilomètres, elle sert au ravitaillement des mines situées au Nord de Yellowknife. Le consortium de la route encourage le public à éviter le chemin d’hiver et invite les automobilistes qui s’y aventureront à la plus grande prudence. Il n’y a aucun endroit pour se ravitailler en chemin. Durant les deux mois d’opération de la route, les automobilistes et les résidents de la route Ingraham doivent s’attendre à une augmentation sensible du nombre de semi-remorques et de trains routiers sur la route territoriale numéro 4.
 


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Changer de ville
Sondage
L'Aquilone, 5 publications au féminin! Comment avez-vous réagi au changement de nom de L'Aquilon durant le mois de mars?

Voir tous les résultats des sondages