Chasse et aventures aux TNO : L’aventure d’une vie!

« Nous sommes dans un territoire de loups, un territoire de grizzlis » -Andrew Stanley. (Courtoisie Ian Thiesson)

« Nous sommes dans un territoire de loups, un territoire de grizzlis » -Andrew Stanley. (Courtoisie Ian Thiesson)

Ian Thiesson vient de Régina et vit à Hay River depuis deux ans. À son actif, en plus d’un mouflon de Dall, d’un caribou et de plusieurs petits gibiers, il peut affirmer avoir été témoin d’une attaque de loups voraces dont il aurait très bien pu être le repas. Récit d’une aventure où la nature a bien failli l’emporter…
 

Depuis son arrivée aux TNO, Ian n’a pas perdu de temps : il s’est converti à la chasse aux petits gibiers dès sa première année. Pour sa deuxième année, le voilà qui s’est laissé embarquer, le 20 août dernier, dans une expédition de huit jours dans les montagnes du Mackenzie pour chasser le mouflon de Dall. « Mon ami m’a dit : “C’est l’occasion d’une vie!” », raconte Ian, qui était alors loin de s’imaginer la suite des choses.


Pour bien saisir le contexte de l’aventure, il est intéressant de comprendre qu’Ian est un grand gaillard blond au tempérament réservé. Ses partenaires de chasse? Nuls autres que les frères Stanley, des vlogueurs ténois dont la chaîne YouTube accumule des dizaines de milliers de vues grâce à leurs aventures de trappe sur le territoire ténois. « On joue [Will et moi] au baseball ensemble! »

C’est donc avec moins d’une semaine de préavis que Ian s’est laissé tenter par l’aventure. Équipé du nécessaire de base en camping, Ian est parti vers Fort Simpson, d’où il a pris un hydravion jusqu’au campement situé aux abords du lac Trench (à environ 171 kilomètres de Nahanni Butte). À bord : Will et Andrew étaient accompagnés de leur père et de Jay Bulckaert, leur caméraman.


Dès leur arrivée vers la fin de l’après-midi, c’est d’abord sous la pluie que les chasseurs ont installé leurs deux tentes prospecteur. « Par chance, tout était doublement emballé! », explique Andrew dans la vidéo de la première partie du voyage. Il commente tout en temps réel et le montage permet de suivre la progression du voyage comme s’il s’agissait d’une télé-réalité. Une fois bien campés, ils ont à peine eu le temps de discuter de leurs plans du lendemain autour d’un repas que Charlie, le chien de Will, s’est mis à hurler de douleur. Sur le qui-vive, les chasseurs ont rapidement réalisé que deux loups avaient sauté à la gorge et aux pattes du chien avec un seul but en tête : en faire leur repas.

Comme si ce n’était pas assez, un autre loup observait la scène en retrait. Ils étaient cinq hommes contre trois loups. « Les gars ont crié aux loups! », se remémore le francophile, qui n’avait jamais assisté à rien de tel auparavant. « Ils se sont emparés de leur fusil et ils ont réussi à en abattre un », poursuit-il. Les deux autres loups ont fui. Ils ne les ont pas revus, mais c’est avec le sommeil léger que les chasseurs ont passé leur première nuit.


« Nous sommes dans un territoire de loups, un territoire de grizzlis […]. Nous sommes ici pour le mouflon de Dall, mais ce c’est qu’un rappel […] : cela aurait pu être un de nous », dit Andrew à la caméra, quelques minutes après l’attaque. Visiblement ébranlé par l’événement, le trappeur enfile les jurons tout en rappelant qu’en forêt, ce sont les lois de la nature qui prévalent. « Ian revenait tout juste d’aller où nous avions installé la glacière », constate-t-il, en sous-entendant que si ce n’avait pas été le chien, cela aurait bien pu être Ian.

Et pourtant, en entrevue avec L’Aquilon, Ian demeure humble face aux événements : « Vraiment, j’étais là, c’est tout! [Les frères Stanley] ont tout organisé. » D’ailleurs, ce dont se rappelait surtout Ian, ce n’était pas d’être passé à un poil d’être un festin de loups, mais la manière par laquelle ses hôtes avaient fabriqué la glacière en utilisant le pergélisol comme agent de réfrigération.


Et puis, la suite du voyage s’étant déroulée à merveille et sous le soleil, avec un mouflon de raflé dès le deuxième jour, Ian en conserve un souvenir intact. Quelques jours plus tard, un caribou s’est ajouté au butin des chasseurs. Et le pauvre chien Charlie dans tout ça? Il semblerait que, tout comme Ian, son premier voyage dans les forêts du Mackenzie n’ait eu ni sa peau ni son âme.
 


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Changer de ville
Sondage
L'Aquilone, 5 publications au féminin! Comment avez-vous réagi au changement de nom de L'Aquilon durant le mois de mars?

Voir tous les résultats des sondages