L’agricultor

Deux graines sont en terre, l’une provient d’une plante vivace, l’autre d’une espèce invasive. Sans vraiment intervenir, elles poussent et s’épanouissent. Tiges, feuilles, bourgeons, fleurs, pollinisation, graines!

Plus adaptée au milieu, la vivace se développe de façon organique avec son écosystème. Ses fleurs sont discrètes et agencent leurs couleurs subtilement. Ses petits fruits sont délicieux et abondants.

L’invasive peine à survive au climat, essaye d’acidifier le substrat pour mieux s’y développer. Lorsqu’elle produit des fleurs, elles sont exubérantes de couleur, ont un parfum exotique prononcé et éparpillent leurs graines au gré du vent. Malgré leurs différences, les deux plantes ont une certaine affinité, une histocompatibilité si l’on parlait de greffe. Au fil du temps, et grâce à un substrat nourricier, une plante hybride se développe et s’épanouit.

Bientôt, un agriculteur prend possession de la terre et utilise ses qualités techniques, artistiques et scientifiques pour réaménager le paysage en fonction de ses désirs sociaux. Il sectorise, et analyse chaque sol pour en tirer profit. Il décide d’empoter les vivaces et les hybrides et de ne plus nourrir leur substrat. Il se bat continuellement avec l’espèce invasive pour finalement la cantonner dans un seul espace même si ces racines s’étaient propagées à travers le lot.

Finalement, le maraicher cultive des petits pois et achète ses vivres à l’épicerie. À l’occasion, il arrose tous ses plants, pour les vendre au marché avec une enseigne spectaculaire.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.