Camp d'été : Jeunes et technologie : un mélange estival

Mais à quoi pense le jeune Dawson...? Aux nouvelles connaissances qu'il a apprises pendant le camp de WAMP. (Gracieuseté : Davis Heslep)

Mais à quoi pense le jeune Dawson...? Aux nouvelles connaissances qu'il a apprises pendant le camp de WAMP. (Gracieuseté : Davis Heslep)

Grâce à un financement de 4 500 $ de la firme régionale Field Law, Western Arctic Moving Pictures (WAMP) permet à de nombreux jeunes de différentes collectivités ténoises de se familiariser avec les sciences, technologies, ingénierie et mathématiques (STIM).

Offerts tous les après-midis de la semaine, ces ateliers donnent l’occasion aux enfants et aux préadolescents de créer, bâtir, déconstruire et faire fonctionner divers appareils.


Davis Heslep, directeur de la programmation de WAMP, anime les activités de Yellowknife. Ndilo, Fort Smith et Norman Wells sont également les hôtes de ce nouveau programme.


Monsieur Heslep explique qu’il existe des lacunes dans ce genre d’éducation aux TNO et que WAMP veut s’assurer que les jeunes acquièrent différents types de connaissances pour ce qui est l’usage de la technologie. « Puisque nous sommes une entreprise de médias numériques, on tend vers tout ce que l’on est en mesure de réaliser. Il nous importe grandement de faire des choses comme créer des modules électroniques ou apprendre le langage numérique. Ça enseigne aux jeunes à être plus sensibles aux choses qui les entourent, à comprendre de quoi elles sont faites au lieu de dire “Ah, c’est un mystère et je ne comprends pas”. »


Âgés de 8 à 13 ans, les participants composés de garçons et de filles explorent un sujet par semaine. Du 25 au 29 juillet, le thème était Littlebits. Les jeunes expérimentaient la construction de voitures téléguidées, d’une boîte à surprise à censeurs lumineux, d’une machine à bulle et d’un modèle d’hydroglisseur qui peut aussi aller sur la terre. Le programme d’août proposera notamment une semaine dédiée à « Kano », soit de la conception de jeux vidéo, du codage, la construction d’un ordinateur et bien d’autres choses. Les jeunes bénéficieront aussi de l’apprentissage du modelage 3D et apprendront comment les imprimer.


À présent, les commentaires des enfants ne sont que positifs. « Ils adorent ça. On entend des choses “Oh c’est trop cool, je peux faire ça!” Honnêtement, on a eu trop de fun pour que j’aie le temps de prendre des notes. », raconte le directeur de la programmation.


La somme octroyée par Field Law est utilisée pour voyager dans les collectivités et offrir les mêmes activités. Davis Heslep se réjouit de l’argent reçu : « C’est merveilleux! Ces jeunes-là vont avoir un futur intéressant. Ils auront les outils et le savoir, au lieu d’être médusés par le mystère d’une boîte en plastique. »


Jeunesse TNO souhaite s’inspirer du programme

Alexandre Assabgui, coordonnateur jeunesse à la Fédération franco-ténoise, a participé à titre d’observateur aux activités de robotique Littlebits, dans le but éventuel de pouvoir offrir la version française de ces ateliers. Il y était pour se familiariser avec les outils pédagogiques et afin de pouvoir ajouter ces activités à sa programmation. « C’est bon pour l’avenir que ces jeunes soient capables de comprendre les concepts de base dans l’électronique sans devoir commencer avec de la soudure. C’est une version simplifiée, intuitive. »

Le coordonnateur précise qu’il désire depuis longtemps implanter un makerspace ou un hackerspace à Yellowknife. Ces laboratoires citoyens pourraient permettre le partage de connaissances et appuyer diverses expérimentations. « Le fait que WAMP ait réussi à démarrer quelque chose avec les ressources qu’ils ont à leur disposition, j’y ai vu une belle opportunité de partenariat et de faire démarrer un intérêt chez les jeunes pour la science et qu’il se poursuive. »


WAMP a su tirer son épingle du jeu parmi les 122 demandes reçues en 2016 par Field Law Community Fund Program grâce à son soutien à l’éducation. Les soins de santé, les jeunes à risque, les arts et la culture, les sans-abris, la communauté et le sport ainsi que les organisations sont aussi des causes auxquelles Field Law porte attention en vue d’attribuer le financement.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Changer de ville
Sondage
L'Aquilone, 5 publications au féminin! Comment avez-vous réagi au changement de nom de L'Aquilon durant le mois de mars?

Voir tous les résultats des sondages