Levée de fonds : GRC vs Pompiers

Photo : Maxence Jaillet

Photo : Maxence Jaillet

Trois hockeyeurs qui ont porté la coupe Stanley en 1989 étaient présents sur la glace du multiplex de Yellowknife lors du Memorial Hockey Challenge 2016.
Dana Murzyn avec les joueurs de la gendarmerie royale et Jamie Macoun dans l’équipe des pompiers. Theo Fleury (au centre de la photo avec l'équipe de la GRC) est resté dans l’audience, à distribuer des chandails, signer des autographes et se faire prendre en photo. « Je n’avais jamais expérimenté le Nord. J’ai sauté sur l’occasion pour découvrir Yellowknife, Hay River et Fort Simpson. »
« La rivalité entre Calgary et Edmonton a fait beaucoup de bien à l’Alberta, mais surtout pour le monde du Hockey. C’est un peu la même idée en ce moment entre la GRC et les pompiers. C’est ce que j’aime en tant que Canadien. Peu importe où je vais, nous avons tous le même dénominateur commun qui est le hockey », avance Theo Fleury. Ce dimanche, les policiers ont remporté le match 12 à 6.
Après avoir relevé ses propres défis de dépendance, Fleury répète les enseignements de sa grand-mère autochtone : « sur ton chemin, aide une personne à la fois », pour illustrer le travail des policiers et des pompiers. Le Memorial Hockey Challenge 2016 commémore Cyril Fyfe, Kevin Olson et Chris Worden morts en fonction. Les fonds récoltés durant ce 10e challenge sont dirigés vers la famille de Deagan Clavette, un jeune garçon de Hay River atteint d’une rare maladie mastocytaire.
 


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.