Éditorial : Femmes fortes

Il y a 9 ans, j’avais 21 ans. Un matin d’août, cette année-là, je déménageais ma vie aux Territoires du Nord-Ouest. Je n’avais jamais pris l’avion. Je ne parlais pas un mot d’anglais. J’allais être journaliste, pour la première fois, à Hay River. J’ai appelé ma mère en pleurant à l’aéroport. Je ne savais pas ce que ça voulait dire tout ça. Un tour de force, peut-être?
Heureusement, j’ai toujours eu des femmes fortes autour de moi pour me pousser à aller voir plus loin, à me dépasser. Celles que j’ai rencontrées et appris à connaître dans le Nord ont été tour à tour des exemples de témérité, de sagesse et de résilience.
Aujourd’hui, je suis appelée à lancer le bal pour le mois de mars, le mois de L’Aquilone, cette version féminine de notre journal hebdomadaire francophone. Au gré des témoignages et des opinions qui seront partagés dans ces pages ce mois-ci, je vous invite à vous questionner sur la féminité – surtout la vôtre, peu importe votre identité – et à revisiter les généralisations qui l’entourent. En cette période charnière de changement dans les relations entre les sexes, il est important de se rappeler qu’une femme forte réside en chacun de nous. Reconnaissons-la.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Suivez-nous
Changer de ville
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages