Disparaîtront-ils?

 

 

Les pingos situés aux alentours de la péninsule de Tuktoyaktuk sont voués à disparaître, s’effondrer, dégeler. Ces monticules de glace, verdoyant sous l’été arctique sont fragiles.


Déjà, il était demandé aux visiteurs de la collectivité inuvialuite de ne pas escalader ces formations de glace, pour en prévenir l’abrasion. Peu de gens, finalement, on pu voir ces formations, et ce nombre ne va pas augmenter si drastiquement que ça. Mais, cette ouverture vers l’océan arctique qu’est la route 10 est une brèche dans l’écosystème sensible du Grand Nord.


Ce n’est pas comme si des milliers de touristes allemands ou asiatiques allaient chaque été vouloir faire du vélo de montagne sur les pentes d’Ibuyuk, qui du haut de ces 40 m est le plus haut pingo ténois. Les collines du delta du Mackenzie sont déjà des phénomènes uniques.


Cet accès facilité va certainement mener à la croissance de leur popularité. Mais ne nous enfouissons pas la face dans le pergélisol, ce ne sont pas les touristes qui vont changer le visage du grand Nord, mais bien l’accès aux ressources.
Tuktoyaktuk, port de sortie, d’entrée des denrées non renouvelables de l’Arctique canadien.


La route est faite, la plage estivale est ouverte, le port en eaux profondes sera la prochaine étape.


 


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.