Caricature : Bado maintenant offert chaque semaine aux journaux de l’APF

L’Association de la presse francophone (APF) est heureuse d’annoncer la collaboration de Guy Badeaux (Bado) à titre de caricaturiste alors que ses dessins éditoriaux sont offerts à ses journaux membres, dont L’Aquilon, à compter de cette semaine.

Bado est parmi les caricaturistes de presse les plus réputés et les plus respectés au Canada.

À l’emploi du quotidien Le Droit depuis mai 1981, il fut lauréat du Concours canadien de journalisme en 1991. Il est membre du groupe « Cartooning for Peace » de même que trésorier de l’Association des caricaturistes canadiens.

Depuis 2002, il est président du jury du Concours de dessin éditorial du Comité canadien de la liberté de la presse à Ottawa. Il a également été rédacteur en chef des 22 premières éditions de Portfoolio: The Year’s Best Canadian Editorial Cartoons. Il a publié 11 compilations de ses dessins. Dont Qui ça, bêtes et méchants? (2016), Vous êtes en feu! (2014) et Sans dessins du Prophète (2011), aux Éditions David, d’Ottawa.

« Cette nouvelle collaboration avec Guy Badeaux constitue un ajout important à l’offre de notre service de nouvelles, a commenté le président de l’APF et éditeur de l’Acadie Nouvelle, Francis Sonier. La qualité du travail de Bado est reconnue partout et nous sommes fiers qu’il se joigne à notre organisation ».

On peut lire le blogue de Bado à http://badoleblog.blogspot.ca


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.