À tous ceux qui seront là demain

22 décembre 2016

Avec une rétrospective en main, il est plus simple de faire un bilan.


Qu’il soit positif ou non, il est certainement plus avisé.


À la lecture de ce qui est paru dans nos pages cette année, cette trente et unième année, il est facile de comprendre que c’est la francophonie qui insuffle vie à nos pages.


Pour souhaiter les vœux de 2016, j’avais en janvier, fait la rime avec la langue française. Ça n’a pas manqué, elle nous a donné de quoi s’exprimer.


De nombreux individus ont fait avancer leurs idées, ont exposé leurs opinions, ont libéré leur créativité grâce à la langue ou pour la langue.


De nouveaux joueurs se sont imposés, d’autres ont tourné la page. C’est pour cela qu’il est important de souligner ceux qui persistent et signent. D’où nos personnalités de l’année.


Mais, je veux également tirer ma tuque à la jeunesse ténoise, capable de ne pas se résigner aux réalités du Nord et de cheminer vers un futur qui leur correspond.


Bien sûr qu’il y a les bâtisseurs et les démolisseurs de ce monde qui s’affrontent pour s’imposer, eux ou leurs idées, mais je vois et côtoie une jeunesse qui saisit la place à prendre.


Elle va interagir, elle va agir, elle va murir. J’ai hâte à 2017 que cette jeunesse nous en mette plein la tête.
 


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.