Recensement 2001 : 41% des Franco-ténois

14 février 2003
0 Commentaire(s)
Les derniers résultats du recensement de 2001 qui ont été dévoilés par Statistique Canada portent sur la population active canadienne et le marché du travail. Notamment, on retrouve des informations sur l’âge de la population active, sa scolarité et sa langue de travail.

Aux Teritoires du Nord-Ouest, 41,1 % des travailleurs Franco-ténois disent utiliser le français au travail. De ce nombre, 16,4 % déclarent que le français est la langue la plus souvent utilisée, alors que 24,7 % jugent qu’ils l’utilisent régulièrement. Du côté des anglophones, 1,2 % déclarent utiliser la langue de Molière au travail. La presque totalité de ce nombre l’utilisent de façon régulière.

Au Nunavut, c’est 50 % de la population francophone qui utilise le français au travail. Pour 9,1 %, il s’agit de la langue la plus souvent utilisée, alors que le reste déclare utiliser leur langue maternelle régulièrement. Dans le plus jeune territoire canadien, 2,3 % de la population anglophone dit utiliser le français d’une façon régulière en milieu de travail.

Pour ce qui est des langues autres que l’anglais et le français, 88,1 % des résidents du Nunavut disent en utiliser au travail; 51,7 % le font la plupart du temps. Du côté des TNO, la proportion des travailleurs utilisant une autre langue que le français ou l’anglais au travail tombe à 38,4 %.

Les récentes données publiées par Statistique Canada montrent que la population active canadienne est vieillissante. Cependant, le Nord continue de se démarquer par le jeune âge de ses travailleurs. Ainsi, l’âge moyen de la population active du Nunavut était, en mai 2001, le moins élevé au Canada, avec 36,2 ans. Du côté ténois, l’âge moyen de la population active est de 37,8 ans. La moyenne nationale est de 39 ans.

Il est aussi intéressant de noter l’amélioration de la scolarité des travailleurs des Territoires du Nord-Ouest et du Nunavut. Ainsi, le nombre d’universitaires travaillant aux TNO a fait un bond de 17,6 % entre 1991 et 2001. Du côté du Nunavut, on parle d’une augmentation de 74,2 %.

Les TNO ont cependant subi une baisse de 6,1 % de travailleurs ayant un niveau collégial, alors que le Nunavut a connu une hausse de 37,7 % à ce niveau. Quant au nombre de gestionnaires, il a augmenté de 39,1 % au Nunavut et de 11,7 % aux TNO.
Changer de ville
Sondage
L'Aquilone, 5 publications au féminin! Comment avez-vous réagi au changement de nom de L'Aquilon durant le mois de mars?

Voir tous les résultats des sondages