Commission scolaire francophone des TNO : Yvonne Careen à la direction générale

28 août 2014
0 Commentaire(s)
La nouvelle dg, Yvonne Careen (Photo : Denis Lord)

La nouvelle dg, Yvonne Careen (Photo : Denis Lord)

Une transition administrative qui permettra un suivi des dossiers prioritaires
 

Après des années à la tête de l'école Allain St-Cyr, Yvonne Careen devenait officiellement la nouvelle directrice générale de la Commission scolaire francophone des Territoires du Nord-Ouest le 14 juillet dernier.
« Ça a été difficile de quitter Allain St-Cyr, révèle Yvonne Careen. J'avais tissé des liens d'amitié avec le personnel de l'école, les élèves et leurs parents. Ces rapports continueront, mais de plus loin. » Comme on peut s'en douter, la transition administrative s'est faite sur les chapeaux de roues. Avant même son entrée officielle en fonction, Yvonne recevait à l'Institut de formation du leadership d'Ottawa, les 8 et 10 juillet, une formation portant entre autres sur la création de sites Internet et l'aspect politique de la gouvernance scolaire. Du 6 au 8 août, elle aidait sa remplaçante à Allain St-Cyr, Geneviève Charron, à faire la transition pour ensuite reprendre la route pour Shediac (Nouveau-Brunswick), où se tenait, le 15 août, la 1re rencontre du Regroupement des directions générales des commissions scolaires francophones (RDGCSF).

Perspectives
Le nouveau poste d'Yvonne Careen est évidemment un défi, mais simultanément, selon son analyse, ce poste lui permet de contribuer à la continuité de dossiers déjà abordés. Celui de la cause opposant la Commission scolaire francophone au gouvernement des TNO en Cour d'appel, par exemple. « J'espère que ça va devenir un gros dossier, spécule Yvonne Careen. Une réponse positive générerait un travail de mise en place des infrastructures, et sur les admissions et l'admissibilité des élèves, qui nous permettrait de poursuivre l'épanouissement des deux écoles. »
Parmi les dossiers majeurs que la nouvelle directrice aura à prendre en considération, on trouve celui d'accroître la vitesse de traduction en français du matériel pédagogique. « C'est quelque chose qui nous laisse toujours pris au dépourvu, affirme-t-elle. La traduction des documents se fait après la mise en œuvre du côté anglophone. Nous poussons pour que ce soit plus rapide. Un cours comme études nordiques est obligatoire pour l’obtention du diplôme, alors que sciences et expérimentations est optionnel. Trois des cinq modules devraient être prêts à Noël. Dans ce dossier, nous sommes en communication avec Raymonde Laberge. » Cette dernière est responsable des programmes d'enseignement en français au ministère de l'Éducation, de la Culture et de la Formation.
Autres dossiers : l'organisation du processus de mise en place du prochain plan stratégique et la prématernelle. En 2015-2016, les centres régionaux, dont l'école Boréale, participeront à la démarche de mise en œuvre, et l'année suivante, ce sera le tour d'Allain St-Cyr. Le dossier de l'acceptation des jeunes de trois ans en prématernelle francophone est toujours en attente d'une décision judiciaire. L'accès aux programmes et aux financements adéquats pour l'enseignement en français, conclut Yvonne Careen, restera à l'ordre du jour.


Photo yvonnecareen: (Denis Lord)