CIVR Radio Taiga : Yellowknife à Chéticamp pour la rencontre nationale de l’ARC

(Crédit photo: ARCOT) L'Association des radios communautaires de l'Ouest et des Territoires s'est rassemblée le 27 mai dernier lors de la rencontre nationale de l'Alliance des radios communautaires du Canada tenue à Chéticamp.

(Crédit photo: ARCOT) L'Association des radios communautaires de l'Ouest et des Territoires s'est rassemblée le 27 mai dernier lors de la rencontre nationale de l'Alliance des radios communautaires du Canada tenue à Chéticamp.

CIVR Radio Taiga a pris part à la rencontre nationale de l’Alliance des radios communautaires du Canada
qui avait lieu à Chéticamp en Nouvelle-Écosse du 26 au 29 mai dernier.

 

C’est en terre néo-écossaise que le 25e anniversaire de l’Alliance des radios communautaires du Canada (ARC) fut souligné par 24 des 27 stations membres de ce réseau nationale. Au programme, réunions des conseils régionaux, assemblée générale annuelle de l’ARC, conférences et atelier de consultation ont occupé les journées des gestionnaires et représentants de ces radios provenant des diverses provinces et territoires.
Au cours du gala de reconnaissance, la station francophone de Yellowknife était la seule radio en nomination, toutes stations de l’Ouest et des Territoires confondus. Cependant, le Prix Radio Unie Target attribué pour le meilleur message publicitaire de la dernière année fut remis à la station CINN FM d’Hearst, en Ontario.
Radio Taiga était en lice pour la publicité du Ministère des Transports et sa campagne texto au volant de décembre 2015.

Une 28e station communautaire francophone en milieu minoritaire
L’Association des radios communautaires de l’Ouest et des Territoires (ARCOT) comptera une 8e radio parmi ses membres. De fait, l’automne 2016 devrait permettre l’ouverture d’une nouvelle station francophone communautaire à Edmonton. Ainsi, cet ajout marquera la 28e station à se joindre à l’ARC.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.