Répertoire des services en français aux TNO 2011-2012 : Unir pour mieux servir

17 mars 2011
0 Commentaire(s)

Des organismes franco-ténois s’unissent pour mettre sur pied un répertoire des services en français.


Le Réseau TNO Santé (RTS) en français, le Centre d’accueil francophone Immigration TNO et le Conseil de développement économique des Territoires du Nord-Ouest (CDÉTNO) collaborent pour la création d’un nouveau répertoire des services en français aux TNO 2011-2012. Dans un communiqué émis le 7 mars dernier, les organismes ont souligné leur plaisir de signer une entente de collaboration pour mener à terme ce projet territorial.

Du côté du CDÉTNO, ce nouveau répertoire rappelle directement leur Guide des nouveaux arrivants, paru pour la dernière fois en 2008-2009. Élodie Bedouet, analyste à l’Innovation et aux communications, explique que le CDÉTNO désirait rajuster leur tir quant à leur public cible : « La personne qui réside ici depuis 25 ans ne se reconnaissait pas nécessairement dans ce guide [des nouveaux arrivants] ». Pour aider à rendre ce projet réalisable, plus accessible et pour offrir de l’information complète sur les plans social, économique, culturel et du mieux-être, le CDÉTNO a fait appel Jean de Dieu Tuyishime, de RTS en français, et Émos Dumas, du Centre d’accueil francophone Immigration TNO, de la Fédération franco-ténoise. « J’ai besoin d’un outil comme celui-là », soutient M. Dumas qui est appelé à utiliser un outil comme ce répertoire dans son travail. En tant que résident plus ou moins récent des TNO, il confie qu’une fois le produit final en mains, il en apprendra certainement lui-même sur les services en français. « C’est un outil pour la francophonie, c’est plus qu’un simple répertoire! »

La version imprimée de ce dernier devrait voir le jour vers la fin du mois de mars. Une version en ligne devrait suivre dans les six prochains mois. La version imprimée deviendra ensuite un projet qui se renouvellera chaque année. M. Tuyishime rapporte que la version en ligne pourrait être mise à jour tous les six mois. La couverture de ce répertoire a d’ailleurs été offerte, dans le cadre d’un appel d’offres, à tout artiste franco-ténois désireux de jouir d’une vitrine gratuite. Mme Bedouet souligne que malgré les budgets serrés pour la réalisation de ce projet, ils ont préféré cette option, plutôt que de ne rien proposer. « C’est un premier répertoire pour sensibiliser les gens », souligne M. Tuyishime, qui croit que ce projet s’améliorera chaque année.

Le but de ce répertoire est non seulement d’informer la francophonie de ce qui est à leur portée en ce qui a trait aux services, mais aussi d’identifier les endroits où il n’y a pas de services afin de stimuler la demande pour ces services.

Ce à quoi Jean de Dieu Tuyishime rapporte que la sensibilisation auprès des administrations en santé s’est grandement améliorée : « Il y a une très grande différence entre la réponse à la campagne que nous avons menée, il y a six ans, et celle que nous venons de faire ». Il souligne cependant que la partie est loin d’être gagnée et que beaucoup de travail doit encore être fait pour favoriser l’offre active en français : « J’estime que de 25 à 30 professionnels de la santé, à travers le territoire, auraient pu se retrouver au sein de notre répertoire. On en a finalement qu’une douzaine! ».