Diavik deviendra une mine souterraine : Une vie minière prolongée

08 avril 2010
0 Commentaire(s)
En plus de célébrer le commencement de ses activités souterraines, la mine
Diavik a connu une saison hivernale de réapprovisionnement sur les routes
de glace sans pépin. La compagnie qui a terminé sa saison, le 25 mars dernier.
(Photo : courtoisie Doug Ashbury, de Diavik)

En plus de célébrer le commencement de ses activités souterraines, la mine Diavik a connu une saison hivernale de réapprovisionnement sur les routes de glace sans pépin. La compagnie qui a terminé sa saison, le 25 mars dernier. (Photo : courtoisie Doug Ashbury, de Diavik)

Les mines de diamants Diavik inc. (Diavik Diamond Mines Inc) ont annoncé le commencement officiel de leurs activités minières souterraines, le 25 mars dernier. La mine de diamants verra, grâce à cette transition  vers le sous-sol, sa durée de vie augmenter de 16 à 22 ans.  

« Nous avons commencé les opérations de mine à ciel ouvert, en 2003, explique Doug Ashbury, conseiller principal par intérim aux communications de la compagnie minière. Depuis les trois dernières années, nous travaillons à construire la mine souterraine, et la construction est à la veille d’être complète. » M. Ashbury partage que ce plan de transition de la mine à ciel ouvert vers une mine souterraine fait partie de leur plan minier. Les opérations de la mine Diavik deviendront à 100 % souterraines, à compter de 2012. Cette transition permettra à Diavik de prolonger sa durée de vie de 16 à 22 ans.

« Cette réalisation veillera à ce que Diavik continue de fournir de la formation locale, de l’emploi et des avantages commerciaux dans les années à venir », affirme pour sa part Kim Truter, président et chef de l’exploitation de la mine Diavik, dans un communiqué émis par la compagnie.

Ce projet de transition minière représente plus de 800 millions de dollars d’investissement de la part des géants miniers Rio Tinto (60 % des investissements) et Harry Winston Diamond Corporation (40 % des investissements). La mine de diamants Diavik est la première mine de diamants souterraine de Rio Tinto, et il s’agit pour Diavik d’une marque de confiance considérable de la part du géant minier à l’égard de leur projet. Rio Tinto œuvre auprès de l’industrie du diamant depuis 20 ans déjà.

D’ici 2012, la compagnie minière vise à acquérir l’expertise souterraine nécessaire à la poursuite de ses activités. M. Ashbury ajoute que la sécurité est toujours leur priorité numéro un et que c’est, entre autres, pour ces raisons que la compagnie procède à une période de transition, durant laquelle les deux types de mines sont opérés à la fois. Diavik a lancé ses activités souterraines en février dernier, mais le commencement officiel a été souligné le mois dernier.

« C’est un moment significatif pour nous, cette période de transition entre notre mine à ciel ouvert et notre mine souterraine », a-t-il dit. « Nous avons un plan de progression avec trois niveaux de possibilités pour nos employés », explique le conseiller. Ce plan de progression touchera les deux tiers de leurs employés, qui recevront une formation en expertise minière souterraine. D’autres parts, Diavik compte aussi engager d’autres travailleurs canadiens au sein de son entreprise. Il ajoute qu’il est important pour la compagnie de conserver la majorité de ses travailleurs, ceux-ci étant déjà habitués à ses normes, à ses sites miniers, à sa culture et à sa philosophie de sécurité. « Il est dans notre devoir de donner ces excellentes possibilités à nos travailleurs. Nous devons faire tout en notre possible pour nous assurer que nous avons une main-d’œuvre moderne et solide », assure M. Ashbury.

Le conseiller se dit très heureux de voir ces projets se réaliser, le plan minier ayant été conçu à la fin des années 1990. Par cet accomplissement, la mine Diavik assure qu’elle respecte ses objectifs et qu’elle est plus que confiante dans la réussite de ce projet à long terme.