AGA de l’AFCY : Une tribune culturelle excitante

Les membres du  CA et le personnel de l’AFCY : Batiste Foisy le consultant en coordination, la directrice Pascaline Gréau, Jacques-Benoit Roberge, Suzette Montreuil, Catherine Barlow, Carole Monnet, Chloé Fiet et le président Jean-François Pitre. (Crédit photo : Sandra Inniss)

Les membres du CA et le personnel de l’AFCY : Batiste Foisy le consultant en coordination, la directrice Pascaline Gréau, Jacques-Benoit Roberge, Suzette Montreuil, Catherine Barlow, Carole Monnet, Chloé Fiet et le président Jean-François Pitre. (Crédit photo : Sandra Inniss)

Yellowknife sera une destination importante pour la scène culturelle en 2016-2017 : lors de l’assemblée générale annuelle la semaine dernière, la directrice de l’AFCY a annoncé la tenue de l’événement Contact Ouest dans la capitale, en septembre 2017.

Alors que la directrice de l’Association franco-culturelle de Yellowknife (AFCY), Pascaline Gréau, affirme avoir ménagé ses énergies avec quelques ressources humaines à sa disposition pour assurer la vitalité de l’association, elle a présenté un rapport 2015-2016 truffé d’événements… et ça s’annonce aussi prometteur pour l’année à venir.

2016-2017 : une année palpitante
« Un énorme projet arrive en septembre 2017, a annoncé la directrice. L’AFCY recevra 200 acteurs de la francophonie des arts et de la culture à l’occasion des évènements Contact Ouest et Chant’Ouest du Réseau des grands espaces. La prochaine édition sera ici, à Yellowknife. » Ateliers, kiosques d’exposition, occasions de réseautage, Contact Ouest est un événement qui favorise la rencontre entre artistes, diffuseurs et professionnels de l’industrie des arts de la scène francophone avec l'objectif d'amplifier la fréquence et la qualité de la diffusion dans l’Ouest et le Nord canadiens.

Contact Ouest permet également à plus d’une quinzaine d’artistes de jouer sur scène, dans le but de se faire connaitre. Partie intégrante de cette fin de semaine, Chant’Ouest intégrera un gala et des formations pour les artistes.
Avec tout cela, « il y aura plusieurs opportunités de bénévolat », a exprimé Pascaline Gréau, qui espère voir la communauté ténoise s’impliquer dans le projet.


Aussi, à suivre de près pour 2017, l’AFCY présentera une conférence de Serge Bouchard, animateur de Radio-Canada, anthropologue et écrivain. La thématique de la conférence sera déterminée au cours des prochaines semaines, en étroite collaboration avec les membres de l’Association, à l’aide d’un sondage.


Entre-temps, l’improvisation se poursuit à Yellowknife. Les ateliers recommenceront dès le 3 novembre et auront lieu tous les jeudis, de 19 h à 21 h, à l’école Allain St-Cyr. De plus, le 4 novembre à partir de 19 h, se tiendra Zombi 2016, une activité de jeu de rôle grandeur nature à l’école Allain St-Cyr (16 ans et plus), où les participants devront fuir et combattre les zombis, en tentant de trouver un remède.


Et pour les fêtes, l’AFCY organisera un brunch de Noël, le 4 décembre et un concert de Philippe Brach dans le cadre de Coup de cœur francophone, le 7 décembre. L’Association est actuellement en période de collecte de fonds, juste à temps pour les fêtes : « Nous offrons des pâtés à la viande (13 $ pour les membres, 15 $ pour les non-membres) préparés en collaboration avec des bénévoles, par les Saveurs de l’Artisan », a fait savoir Pascaline Gréau.

Postes pourvus au CA
Jean-François Pitre est réélu président pour un mandat de deux ans et Jacques-Benoit Roberge est renommé administrateur. Suzette Montreuil et Carole Monnet demeurent sur le conseil. Les mandats d’Exelda Lupton, Frédéric Deschênes et Roland Boisvert étant terminé, Catherine Barlow et Chloé Fiet apporteront leurs expertises en arts et en gestion pour ce qui est des activités liées à l’Association. La directrice a souligné le travail et l’appui d’Étienne Croteau à la direction par intérim. Récemment, c’est Batiste Foisy qui aide à la coordination dans le bureau occupé de la maison bleue.

 


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.