École William McDonald : Une trentaine de jeunes font une différence dans le monde

20 juin 2012
0 Commentaire(s)
Malgré le gâteau d’anniversaire, cette année, l’anniversaire de Cynthia Lalonde n’aura pas été comme les autres puisqu’elle a préféré amasser de l’argent pour fêter avec des orphelins plutôt que de recevoir des cadeaux. (Photo : Gracieuseté de MP)

Malgré le gâteau d’anniversaire, cette année, l’anniversaire de Cynthia Lalonde n’aura pas été comme les autres puisqu’elle a préféré amasser de l’argent pour fêter avec des orphelins plutôt que de recevoir des cadeaux. (Photo : Gracieuseté de MP)

Les jeunes de l’école William McDonald à Yellowknife se sont beaucoup engagés envers leur collectivité au cours de l’année.

Il y a plusieurs gestes que l’on peut poser qui peuvent avoir un impact dans le monde, mais il y en a d’autres qui font une différence directe.
À l’école William McDonald, ces gestes consistent en des actions posées quotidiennement par un certain nombre de jeunes.
Leur enseignante, Mélanie Parisella, a mis sur pied un programme appelé Me to We, pour conscientiser davantage ses élèves à ce qui se passe en dehors que leur entourage.
Après maints efforts, l’enseignante francophone a été capable de permettre aux adolescents d’assister à la conférence We Day qui se tenait à Vancouver en octobre 2011.
Ils ont pu rencontrer et entendre les témoignages de personnalités importantes comme Mikhaïl Gorbatchev.
Inspirés entre autres par la conférence We Day à laquelle ils ont assisté à Vancouver, les élèves ont participé à plusieurs projets pour faire une différence dans le monde.
Une activité qu’ils ont particulièrement aimée fut d’aller offrir leur aide dans les maisons de retraite et en apprendre davantage sur les personnes âgées.
« On a vraiment aimé aller à la maison de retraite et aider les personnes âgées à faire des petits livres et leur faire des biscuits. On a aussi aimé aider les personnes âgées parce que plusieurs d’entre elles ne pouvaient pas voir ou entendre les numéros appelés au bingo et c’était amusant de les aider et de participer à différentes activités avec eux. »

Des lits pour les enfants

Lauren Seabrook, en 6e année seulement, est très engagée socialement. Elle a amassé d’importantes sommes d’argent pour l’organisme Sleeping Children Around the World, qui donne un endroit où dormir aux enfants dans les milieux défavorisés du monde.
Pour elle, savoir qu’elle avait pu aider quelqu’un dans le monde avec ses dons représente plus que n’importe quel cadeau de Noël.
« C’est mieux que d’avoir un jouet. C’est le meilleur cadeau que l’on puisse recevoir. Ça fait vraiment du bien quand tu sais que tu viens de sauver la vie de quelqu’un. Et ce n’est pas juste la vie d’un enfant, mais aussi la vie de toute la famille. Un kit de lit sauve presque toute la famille. »
Jusqu’à maintenant, Lauren a amassé plus de 500 dollars, ce qui a permis de donner une douzaine de lits à des enfants dans le besoin.
Elle a aussi donné des conférences inspirantes à l’école Sir John Franklin et avoue qu’elle croit que l’on peut tous faire une différence dans le monde avec nos actions.
« Je veux faire des présentations dans les écoles pour que toute la collectivité puisse sauver une autre collectivité dans une autre partie du monde, pas seulement notre école. Et je pense qu’ensemble, on peut faire une grosse différence dans le monde. »
C’est sa grand-mère qui l’a aidée à réaliser ses ambitions, elle qui a fait plusieurs voyages pour Sleeping Children Around the Wolrd.
Le rêve de Lauren serait de l’accompagner lors d’un de ses voyages pour voir de ses propres yeux les visages des enfants qui ont reçu les dons qu’elle a contribué à faire.

Un cadeau d’anniversaire bien spécial

Une autre élève, Cynthia Lalonde, a quant à elle trouvé une façon bien spéciale d’aider les autres, surtout le jour même de son anniversaire.
« À mon anniversaire, cette année, plutôt que de demander à mes amis de m’apporter des cadeaux, je leur ai demandé de faire des dons à Me to We. Je leur ai aussi dit que je trouverais où donner l’argent », affirme l’élève.
Puis, comme promis, elle a trouvé un moyen tout aussi original de donner l’argent amassé.
« J’ai trouvé que l’on peut organiser une grosse fête d’anniversaire pour les enfants à l’orphelinat, parce qu’ils ne savent pas vraiment quand est leur anniversaire », ajoute Cynthia Lalonde. Et je crois que c’est cool parce qu’en plus, j’ai amassé l’argent à mon d’anniversaire. »
Évidemment, ce n’est pas les seuls projets auxquels les jeunes ont participé. Ils ont aussi amassé de l’argent pour plusieurs autres causes, notamment pour aider à construire des écoles au Kenya.
Si les élèves avaient la chance, tout comme Lauren, leur rêve serait de pouvoir aller offrir leur aide dans les endroits où l’argent qu’ils ont amassé est destiné.