Éditorial : Une priorité n’est pas une exclusion

14 novembre 2013
0 Commentaire(s)

Il est intéressant de voir les priorités établies par la communauté de Fort Smith lors de la tournée de célébration et de consultation menée par la FFT et le GTNO.
On voit qu’une partie des priorités s’alignent déjà sur une vocation de cette ville. En effet, en faisant du tourisme une priorité de services, cela reflète bien le fait que le gouvernement du Canada y opère un parc national de grande renommée, le Parc national Wood Buffalo.
L’éducation est également un thème important pour la prestation de services en français. Encore là, on ne peut pas s’étonner beaucoup considérant qu’une bonne partie de l’économie de Fort Smith repose sur le collège Aurora et son campus de Fort Smith.
Finalement, on ne peut s’étonner non plus que la santé ait été un sujet prioritaire puisque la santé est toujours un sujet important pour les Canadiens, et les Franco-Ténois n’y échappent pas.
Il est important de revoir régulièrement ces priorités et surtout, de bien faire comprendre au gouvernement que la définition de priorités n’est pas une négation du droit à recevoir des services en français dans tous les domaines d’action du gouvernement.
En effet, nos priorités changent avec les différentes phases de notre vie. Un jeune parent définira certainement la petite enfance et l’éducation comme priorité, alors que quelques décennies plus tard, les services de santé en gérontologie seront plus importants.
De plus, un gouvernement pourrait être tenté de renier certaines de ses obligations légales en se basant sur une liste d’épicerie établie à la va-vite un certain samedi après-midi de novembre, entre la joute de hockey de fiston et la répétition de musique du tout dernier.
Ces priorités veulent simplement dire que certains services doivent être accessibles rapidement et directement alors que d’autres services moins prioritaires nécessiteront peut-être l’intervention d’un interprète. Ça ne veut surtout pas dire que certains services seront exclus des obligations légales du gouvernement.
Une fois ce point mis au clair, il est important d’encourager la communauté à participer au processus de priorisation du gouvernement.