Judo : Une première aux TNO!

06 septembre 2012
0 Commentaire(s)
Gabrielle Des Forges a reçu la ceinture noire de judo le 7 août dernier.Elle est devenue la première athlète féminine à obtenir cette récompense aux TNO. La judoka est entourée de ses entraîneurs Nicolas Gill, Marie-Hélène Chisholm, Hiroshi Nakamura et Sergio Pessoa. (Photo: Crédit MH Chisholm)

Gabrielle Des Forges a reçu la ceinture noire de judo le 7 août dernier.Elle est devenue la première athlète féminine à obtenir cette récompense aux TNO. La judoka est entourée de ses entraîneurs Nicolas Gill, Marie-Hélène Chisholm, Hiroshi Nakamura et Sergio Pessoa. (Photo: Crédit MH Chisholm)

Âgée d’à peine 18 ans, la judoka Gabrielle Des Forges a reçu, samedi le 7 août, sa ceinture noire en judo. La jeune francophone est devenue la première athlète des TNO à se voir attribuer cette ceinture qui récompense plusieurs années d’effort.

La jeune femme a débuté à pratiquer le judo en 2002 au Nunavut où elle a obtenu sa ceinture bleue. En 2007, elle a déménagé avec sa famille à Yellowknife et a continué son entrainement avec l’Association de Judo des TNO. Pour avoir plus de partenaires d’entraînement et se rapprocher du Centre national d’entraînement situé au Québec, elle a quitté sa famille et les Territoires, en 2010. Après une année d’entraînement à Boucherville, elle a commencé à fréquenter le Centre national d’entraînement au sein du réputé Club de Judo Shidokan, où son but était de faire partie de l’Équipe nationale de développement. En 2012, elle a accompli son objectif en récoltant une 5e place au championnat canadien.
Alors que Gabrielle Des Forges se préparait à l’éventualité de passer sa ceinture noire en décembre 2012 avec d’autres judokas de l’Association de Judo des TNO, elle s’est vue offrir l’opportunité de participer à un camp de préparation à la ceinture noire avec d’autres athlètes de compétition pris en charge par Judo Québec. Cette collaboration a été possible grâce à une relation à long terme entre les deux organisations.
Elle est désormais considérée comme une athlète séniore et elle poursuit ses combats dans la catégorie des moins 63 kg.
Voici un court entretient réalisé avec la judoka quelques semaines après l’obtention de la ceinture noire.
Quels furent tes sentiments après avoir mérité ta ceinture noire?
J’étais heureuse. J’avais le sentiment d’avoir finalement réussi une étape importante, du moins sur le plan technique.
Est-ce que ça faisait longtemps que tu l’attendais cette ceinture?
Oui et non, j’y pensais depuis environ deux ans, soit depuis le moment que je pouvais l’obtenir. C’était évidemment un but parmi d’autres.
Comment as-tu réagi lorsque tu as su que tu es la première femme à avoir remporté une ceinture noire aux TNO?
Je trouvais ça bien de laisser une trace dans l’histoire sportive des Territoires. J’aspire à faire bien plus.
Est-ce que tu savais que tu étais la première aux TNO?
Oui. Il n’y a vraiment pas tant de femmes ceinture marron aux TNO alors c’était évident.
Pourquoi est-ce que ça faisait partie de tes ambitions de la recevoir?
Parce que ça donne de la crédibilité à n’importe quel judoka. C’est un signe que tu commences à comprendre ton art martial. C’est une sorte de rite de passage.
Quels sont les commentaires de ta famille, de tes amis et de la population?
Mes parents et mes proches ressentent une certaine fierté. Mes amis me considèrent un peu comme une arme (c'est une blague entre eux). Pour la gens des Territoires, je crois qu’ils devraient en être réjouis. Après tout, j’espère que ceci pourra les inspirer à réaliser leurs aspirations.
Quel est ton prochain défi?
Atteindre un podium au Québec Open et être dans le top 10 des coupes européennes (Serbie et Suède) en octobre. Sinon, je désire progresser un peu chaque jour.
Comment se passe ton entraînement?
Bien. C’est très exigeant physiquement et psychologiquement. Je fais de la musculation et du cardio. Je m’entraîne entre trois et quatre heures, cinq jours par semaine et 30 minutes le samedi. En plus, il y a des camps de fin de semaine et des tournois assez fréquents qui débuteront à partir de la mi-septembre.