Littérature : Une journée sur la baie de Yellowknife

Le 30 avril dernier, Daniel Gillis a lancé son premier ouvrage poétique intitulé Coffee Time on Houseboat Bay.
 

Tous étaient conviés au café du musée, le 30 avril, pour assister à une lecture publique du premier livre de Daniel Gillis. Il s’agit d’un premier ouvrage d’une soixantaine de pages racontant une journée typique dans la vie de Monsieur Gillis dans sa maison bateau : « J’ai trouvé que ça donne un air de comédie. Une journée de ma vie à la maison flottante où j’essaie de me faire une tasse de café et je trouve cela assez difficile parce qu’il y a des obstacles. »

Coffee Time on Houseboat Bay a été écrit pour des amis de l’auteur, bien qu’il s’adresse tant à un jeune public qu’aux adultes. Daniel Gillis a procédé de manière poétique lors de l’écriture de son livre. Il a confié bien aimer la poésie et s’être inspiré du style du poète Robert Service. Il était important pour Monsieur Gillis d’illustrer son ouvrage. « Je trouve que les image donnent beaucoup à l’histoire. » Certaines sont des photos; d’autres des illustrations de Monique Robert, une artiste de Yellowknife.

La parution de ce premier ouvrage a été rendue possible grâce à une subvention du Conseil des arts des Territoires du Nord-Ouest.

Bien que son livre soit fraîchement lancé, Daniel Gillis pense déjà à d’autres histoires. Cependant, il ignore quel style il adoptera.


 


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.