Chronique littéraire : Un prix bien mérité pour Bouton d’or Acadie

Depuis la fin des années 1990, le Gala des Éloizes récompense le meilleur du milieu artistique acadien. Lors de l’édition 2016, l’Éloize du Soutien à la production artistique a été décerné à Bouton d’or Acadie, la seule maison d’édition dédiée à la littérature jeunesse dans le paysage franco-canadien, afin de souligner ses pratiques innovatrices et dynamiques, qui ont permis de mettre en valeur les talents de ses auteurs et illustrateurs.
La qualité du travail effectué par Bouton d’or Acadie en ce qui concerne le soutien à la production artistique trouve son équivalence dans les ouvrages publiés par la maison d’édition. Ces derniers mois, Bouton d’or Acadie réservait encore de belles surprises à ses plus jeunes lecteurs en lançant, dans son étagère « Poussette » (0 à 4 ans), Le Chandail de Chéticamp et, dans son étagère « Trottinette » (4 ans et plus), Le pêcheur et le renard.
Dans Le Chandail de Chéticamp, écrit par Hélène de Varennes et illustré par Jocelyne Doiron, Simon a grandi et plusieurs de ses vêtements ne lui vont plus, selon ses parents. Il accepte à contrecœur d’en faire don à M. Delaney. À quoi ces vêtements usagés peuvent-ils bien lui servir, alors qu’il n’a même pas de jeunes enfants à qui les donner? Lorsque Simon rend visite à M. Delaney, il a le plaisir de découvrir un épouvantail qui lui ressemble!
L’histoire est inspirée d’un fait réel : la fiche d’information qui clôt l’album rapporte que Joe Delaney, de Saint-Joseph-du-Moine en Nouvelle-Écosse, fabrique des épouvantails pour la Mi-Carême, toujours célébrée dans la région de Chéticamp. Enfin un album jeunesse qui met en scène cette région de l’Acadie!

Le pêcheur et le renard
Pour Barabas, le héros de Le pêcheur et le renard, les jours s’enchaînent, pareils les uns aux autres. Le matin, il affronte les vagues, le vent et le froid pour arracher quelques poissons à la mer. Le soir, il hisse avec difficulté son bateau sur le rivage et s’endort seul dans sa petite maison.
Son morne quotidien sera transformé par l’arrivée d’un renard que Barabas apprivoisera petit à petit, un peu à la manière du Petit Prince de Saint-Exupéry. Mais un jour, son nouvel ami disparaît. Cette histoire sur la solitude, l’amitié et la bonté est le premier livre de Marianne Dumas, à la fois comme auteure et comme illustratrice : c’est elle qui signe les superbes images du livre.
Les deux albums sont d’une grande qualité, non seulement en ce qui concerne les textes et les illustrations pris individuellement, mais aussi dans leur alliage; le travail de mise en page est très soigné. Par exemple, dans Le pêcheur et le renard, le texte est souvent disposé de manière à suivre la courbe du paysage.
Dans Le chandail de Chéticamp, la taille des caractères augmente lorsque Simon hausse la voix. Et les adjectifs servant à décrire ses vêtements sont de la même couleur que ceux-ci (ainsi, le mot « rouge » est surligné en rouge). Ces petits détails, qui rendent les albums encore plus attrayants, n’échapperont certainement pas à nos jeunes lecteurs!
Hélène de Varennes, Le chandail de Chéticamp, illustrations de Jocelyne Doiron, album, Moncton, Bouton d’or Acadie, coll. « Poussette », 2016, 32 pages, 10,95 $ (format papier) et 7,95 $ (format PDF).


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.