École Boréale : Un plan B

26 mars 2015
0 Commentaire(s)
L'école Boréale à Hay River (Archives)

L'école Boréale à Hay River (Archives)

La position du gouvernement sera connue le 9 mai
 

Le Comité action parents (CAP) de l'école Boréale et la Commission scolaire francophone des TNO rencontraient, le 18 mars dernier, les députés de Hay River Jane Groenewegen et Robert Bouchard, afin de les informer sur la situation juridique de l'école et de générer des idées de financement pour des locaux supplémentaires à Boréale, advenant une décision défavorable de la Cour suprême du Canada.
Il s'agissait d'une initiative du CAP, dont la présidente, Kim Wilkins, est peu loquace, préférant céder la suite des opérations et des commentaires publics à la CSFTNO. « C'était pas un brainstorming privé, résume-t-elle. Plusieurs idées sont sorties pour obtenir un gymnase et d'autres locaux scolaires, mais nous attendons de voir ce qui se passera en Cour suprême. Nous ne voulons rien faire qui mette en péril la décision de la Cour. »
Mme Wilkins considère que la rencontre a été très positive, ajoutant qu'une autre discussion suivrait, à une date pour l'instant indéterminée.

Un bénéfice global
Lors de la rencontre du 18 mars, il y a eu beaucoup de questions de la part des personnes réunies et des députés, rapporte la présidente de la CSFTNO Suzette Montreuil. « Le Comité action parents en est à ses débuts », contextualise-t-elle. Selon sa perception, les députés Groenewegen et Bouchard ont reconnu que les agrandissements seraient favorables à la communauté en entier, particulièrement dans le contexte des Jeux de l'Arctique de 2018, qui se tiendront à Fort Smith et à Hay River.
« Je pense que davantage de classes et un gymnase profiteraient à l'ensemble de la communauté, confirme le député de Hay River Nord. Il y a des choses qui sont nécessaires pour les Jeux et il doit y avoir façon de lier ça avec le gymnase. » M. Bouchard rapporte que le CAP et la CSFTNO ont évoqué des idées de collectes de fonds et de subventions disponibles et qu'après avoir identifié ces sources, les parties pourraient chercher la collaboration du gouvernement ténois.
À noter que le 9 mai, le ministère de l'Éducation, de la Culture et de la Formation devrait faire connaître les solutions qu'il préconise, notamment en matière de partage de locaux pour l'école Boréale (gymnase et locaux spécialisés).
Nous n'avons pas été en mesure de parler avec la députée de Hay River Sud, Jane Groenewegen.