Chronique littéraire : Un plaisir pour les sens

18 février 2016
0 Commentaire(s)

Bouton d’or Acadie, la seule maison d’édition francophone hors Québec à se consacrer à la littérature jeunesse, a récemment procédé à la réorganisation de son catalogue. Comme dans une bibliothèque, les livres sont maintenant répartis en cinq « étagères » selon le groupe d’âge auxquels ils s’adressent : Poussette (0 à 4 ans), Trottinette (4 à 8 ans), Planche à roulettes (9 à 11 ans), Vélo de course (11 ans et plus) et Tout-terrain (pour tous).

En plus de rafraîchir l’image de la maison d’édition, cette nouvelle répartition a l’avantage d’être très flexible; les œuvres n’ont pas à adopter un format et une couverture uniformes – comme c’est habituellement le cas pour les livres d’une même collection –, ce qui réserve de belles surprises aux jeunes lecteurs de Bouton d’or.

Une telle répartition permet notamment de créer des albums de grande taille comme Appi, lutin parfumeur, écrit par Marilou Savoie et illustré par Pauline Dugas. Avec son lettrage à l’ancienne, sa couverture couleur parchemin et son format (12 x 9), cet album illustré se démarque des autres livres de l’étagère Trottinette en évoquant les contes de fées qui ont enchanté notre enfance.

Toutefois, il ne faut pas s’y méprendre : Appi n’a rien des contes traditionnels. Exit les expressions toutes faites comme « il était une fois » et les belles princesses qui attendent oisivement l’arrivée du grand amour. Ici, le premier rôle est tenu par un personnage féminin des plus téméraires. Avec l’aide de Vermeil, son ami écureuil, Appi n’hésite pas à braver tous les dangers pour atteindre son objectif : recueillir l’essence du grand nénuphar violet, qui fleurit une fois par décennie. Or elle n’est pas la seule à convoiter ce parfum. Gasparo, le roi des crapauds, a lui aussi un œil sur cette plante d’exception.

Appi fait partie de la famille des lutins parfumeurs, petites créatures à l’odorat particulièrement développé qui font la chasse aux odeurs dans la forêt aux « grands sapins bleus millénaires ». Notre héroïne récolte ces essences dans de « petites fioles de verre multicolores » qu’elle conserve dans son « armoire à odeurs », une véritable caverne d’Ali Baba pour le nez. Elles lui permettent ensuite de créer toutes sortes de parfums. C’est grâce à ses préparations qu’Appi parvient à surmonter les dangers qui la guettent.

Le grand format du livre met en valeur les illustrations de Dugas, particulièrement travaillées pour un album jeunesse. L’artiste, aussi connue comme poète, n’a lésiné ni sur les détails ni sur les couleurs, comme si elle avait voulu rendre perceptibles à l’œil la multitude de parfums décrits dans le livre. Principalement réalisées à l’encre (de Chine et de couleur), ces images transforment chaque page en véritable tableau.

L’étagère Trottinette rassemble à la fois des livres visant à encadrer l’enfant dans son apprentissage de la lecture et des livres destinés à être lus par un adulte pour le plaisir de se faire raconter des histoires. Appi, lutin parfumeur relève plutôt de la seconde catégorie. Gageons que ce magnifique album deviendra vite un incontournable à l’heure du dodo!

Marilou Savoie, Appi, lutin parfumeur, illustrations de Pauline Dugas, Ottawa, Bouton d’or Acadie, coll. « Trottinette », 2015, 32 pages, 9,95 $ (version papier) et 6,95 $ (version électronique).