Le Canadien de Montréal : Un peu pas mal pénible

17 octobre 2014
0 Commentaire(s)

Le Canadien de Montréal a disputé ses quatre premiers matchs sur la route contre Toronto (victoire de 4 à 3), Washington (victoire de 2 à 1 en tir de barrage), Philadelphie (victoire de 4 à 3 en tir de barrage) et Tampa Bay (défaite cuisante de 7 à 1).
On pourrait certainement dire que cette fiche de trois victoires contre une défaite lors d’un voyage à l’étranger est excellente. Ces six points au classement pourraient effectivement devenir importants à la fin du calendrier.
Par contre, il faut un peu s’inquiéter de la performance du club alors que les trois premières victoires ont été arrachées de justesse, les opposants ayant offert de meilleures performances que le Canadien.
Le Canadien n’a compté que neuf buts en quatre matchs pour une moyenne de 2,25, ce qui est plutôt bas. Une raison évidente de cette faiblesse offensive concerne le jeu de puissance. En effet, le club a été incapable de compter un seul but en 14 tentatives. Et ce n’est pas nouveau, l’an dernier aussi le jeu de puissance du club faisait défaut. Il faudra que l’entraîneur trouve une réponse rapidement à ce problème, surtout avec un club qui compte sur deux excellents défenseurs sur le jeu de puissance. Je crois qu’une partie de la réponse serait d’éviter d’utiliser David Desharnais sur la première unité, car ses performances sur le jeu de puissance n’ont jamais été très bonnes. L’entraîneur a utilisé Galchenyuk au centre au camp d’entraînement et ce serait quelque chose à essayer de remplacer Desharnais par Galchenyuk sur la première vague.
Le Canadien a accordé 14 buts en quatre matchs. Ça aussi ce n’est pas très bon. C’est certain que la débandade contre Tampa Bay (sept buts contre) explique en grande partie cela.
Deux raisons expliquent le problème en défense : l’utilisation de jeunes défenseurs et le jeu en désavantage numérique.
Avec la blessure d’Emelin lors du premier match, Jarred Tonordi a été appelé à prendre la relève. Comme Nathan Beaulieu jouait déjà, cela fait deux jeunes joueurs en plein apprentissage qui jouent du côté gauche. Pas étonnant que l’autre défenseur gaucher, Andrei Markov soit autant utilisé. Il est au septième rang dans la LNH pour la moyenne de temps sur la glace à 26 m et 5 s. C’est beaucoup trop pour ce vieux routier.
La blessure d’Emelin a aussi chambardé les duos de défenseurs. Avant, lors des matchs préparatoires et du premier match, Markov jouait avec Gilbert, Emelin jouait avec Subban et Beaulieu jouait avec Weaver. Maintenant, Markov a été jumelé à Subban, Beaulieu a été jumelé à Gilbert et Weaver est maintenant en charge d’encadrer le jeune Tinordi.
Ce manque de stabilité est certainement en grande partie responsable des problèmes du club en défense. De plus, il faudra apprendre à vivre avec cela, car c’est pas mal à quoi on s’attendait quand le club a décidé d’intégrer deux jeunes défenseurs recrus à son alignement.