Activité physique : Un nouveau sport fait son apparition dans la ville

17 janvier 2013
0 Commentaire(s)
Les bottes Kangoo Jumps nécessaires pour pratiquer cette nouvelle activité physique. (Photo Noémie Bérubé)

Les bottes Kangoo Jumps nécessaires pour pratiquer cette nouvelle activité physique. (Photo Noémie Bérubé)

Jump A Bunch est le nom d’une nouvelle entreprise qui gagne à se faire connaître à Yellowknife depuis peu. En effet, la ville compte parmi ses habitants la seule instructrice d’un sport en plein essor, mais qui n’a pas de nom précis.

Des bottes Kangoo Jumps, voilà tout ce qu’il faut pour pratiquer cette activité. Ces dernières ressemblent à des bottes de patins à roues alignées munies de ressorts avec lesquelles les gens exercent différents mouvements. Il est possible de courir, sauter et de laisser aller son imagination. Le Canada compte environ 100 enseignants et Amanda Grobbecker est la seule aux Territoires du Nord-Ouest à l’enseigner, et ce, depuis l’automne dernier, lorsqu’elle a emménagé dans la capitale. Madame Grobbecker a mentionné que ce sport est ouvert à tout le monde, car des jeunes de six ans peuvent essayer, ainsi que des personnes âgées de 70 ans. Elle a souligné qu’elle enseigne pour les enfants, les adultes et pour les familles. De plus, la jeune femme de 27 ans a ajouté qu’en raison des prix élevés des bottes, elle détient plusieurs paires de celles-ci qu’elles prêtent à ses élèves et elle offre également la possibilité de les vendre à ses clients pour leur utilisation personnelle. Puisqu’elle a différentes classes d’âge participantes à ses cours, elle diversifie son enseignement. De sorte qu’avec les plus jeunes et les familles, elle peut jouer à des jeux visant à améliorer leur équilibre, toujours les pieds chaussés des Kangoo Jumps et elle met de la musique pour ajouter à l’ambiance. Pour les adultes, elle fait des routines aérobiques comme des sauts avec écart ou du jogging sur place. Elle souhaite établir des classes pour les débutants, intermédiaires, etc. La musique entendue lors de ses cours est semblable à celle utilisée lors de la pratique du Zumba. Madame Grobbecker a souligné que la différence majeure entre ces deux sports c’est bien entendu le port des bottes, mais que son sport est surtout axé sur l’équilibre et que les mouvements s’effectuent moins rapidement. Il est important de mentionner que ce sport sans nom fixe peut être pratiqué sur plusieurs types de sol, même à l’extérieur, mais pas sur la neige ou la glace.

À l’origine, les bottes Kangoo Jumps ont été inventées en Suisse pour les marathoniens afin qu’ils préservent leurs genoux et qu’ils puissent courir jusqu’à un âge plus avancé. Il y a 15 ans, les bottes ont fait leur entrée dans le commerce aux États-Unis et elles ont commencé à être utilisées dans les routines de conditionnement physique. Il y a un an et demi, elles ont traversé les frontières canadiennes.
Ces bottes, bien qu’elles semblent inconfortables et insécuritaires, sont bonnes pour la réhabilitation des gens ayant subi des opérations aux genoux, dans les hanches ou au dos, car celles-ci sont vraiment faibles aux impacts, elles absorbent environ 80 % de ceux-ci lors de rebonds de haut en bas, ce qui ne fait presque rien ressentir au corps.

Amanda Grobbecker donne ses leçons à la Holy Trinity Anglican Church. Pour obtenir plus d’informations sur les horaires et sur les classes, des renseignements sont fournis sur le site de la ville de Yellowknife, sur la page Facebook Jump A Bunch ou sur le site Internet jumpabunch.ca

Elle a tenu à mentionner que l’on devrait essayer ce nouveau sport, car « c’est vraiment différent de tous les sports que vous avez essayés auparavant parce que les bottes en font une aventure totalement différente! » Elle a ajouté que les gens ne doivent pas avoir peur de tomber, car cela n’arrive que très rarement et que l’activité vous fait sourire du début à la fin.