Éditorial : Un grand pas

25 février 2016
0 Commentaire(s)

Un grand pas vient d’être franchi par le gouvernement territorial. En effet, cette semaine, nous recevions un communiqué de presse en français. C’est déjà arrivé à quelques occasions dans le passé, mais cette semaine marque le début d’un nouveau processus de communication avec le public en français, car les communiqués arrivent maintenant au journal dans la langue de Molière*.
Techniquement, les communiqués sont destinés à un segment très limité de la communauté. Comme la version anglaise des communiqués de presse s’adresse principalement aux médias anglophones, la portion française du communiqué s’adresse aux médias francophones. Par contre, cela permet aux journalistes de rapporter plus fidèlement les propos des responsables gouvernementaux.
En effet, les journalistes ont une formation de base sur l’art d’aller chercher l’information, puis de la rapporter au public en utilisant divers médias. Par contre, ils ne sont pas formés pour faire de la traduction. Pis encore, il y a souvent de multiples façons de nommer des postes ou des programmes et seuls les traducteurs ou traductrices du gouvernement savent avec exactitude le choix sur lequel le gouvernement s’est arrêté.
En traduisant leurs communiqués, les responsables des communications du gouvernement s’assurent que les termes exacts seront utilisés quand leur message parviendra au public via leur média favori (journal, radio ou sites Web).
C’est donc dire que ces communiqués ne reflètent pas seulement un plus grand respect de la communauté francophone, mais aussi une recherche de qualité accrue des communications du gouvernement avec le public.

Bravo!

* Molière était un genre de Michel Tremblay des temps préhistoriques (avant la création du Canada).