Musique : Un « été nordique » pour Sylvain-Henri Simard

23 juillet 2015
0 Commentaire(s)
L'auteur-compositeur-interprète Sylvain-Henri Simard s'est rendu au Nunavut pour présenter une chanson de son entreprise MONDE À PART aux enfants du camp de jeunes francophones. (Crédit photo: S-HS)

L'auteur-compositeur-interprète Sylvain-Henri Simard s'est rendu au Nunavut pour présenter une chanson de son entreprise MONDE À PART aux enfants du camp de jeunes francophones. (Crédit photo: S-HS)

L’auteur-compositeur-interprète et enseignant profite de son été pour voyager d’un territoire à l’autre

C’est une saison estivale bien chargée qui remplit le quotidien de Sylvain-Henri Simard. Il a amorcé l’été le 21 juin par un séjour au Nunavut, où son entreprise culturelle (MONDE À PART) a été engagée par l’Association des parents francophones du Nunavut pour lancer le coup d’envoi d’un camp de jeunes.
Monsieur Simard a alors mis ses talents de compositeur à l’œuvre : « J’ai composé une chanson pour les jeunes avec laquelle j’ai fait un spectacle et comme résultat, une vidéo a été créée. Ça a été un grand succès, ça a été super bien reçu. » La thématique était les cinq continents et visait à renforcer l’identité francophone. Il confie : « Avec MONDE À PART, si la barre elle est là, j’ai toujours voulu qu’elle soit aussi haute ou plus haute [que ce qui se fait ailleurs]. » C’est entre autres ce qui fait la particularité de son entreprise vouée aux enfants; elle évoque quelque chose de singulier et d’original que l’on ne retrouve nulle part ailleurs.
Toujours pendant son séjour au Nunavut, il en a profité pour réaliser son objectif d’aller dans le cercle polaire du côté est du Canada, au-delà du 70e parallèle et dans des villages inuits isolés.


Une pierre trois coups
Enfin, Sylvain-Henri Simard a fièrement présenté une de ses compositions lors du tournage de l’émission La petite séduction avec l’artiste québécois invité, Louis-Jean Cormier. Accompagné de ses anciens élèves de l’école Les trois soleils d’Iqaluit, ils ont chanté et offerts à la vedette invitée, le premier album francophone produit au Nunavut. Un moment très touchant selon, Monsieur Simard, qui affectionne et estime particulièrement cet auteur-compositeur-interprète de rock francophone moderne.
L’épisode sera diffusé le 29 juillet prochain sur les ondes de Radio-Canada.
 

Territoires du Nord-Ouest
Revenu quelques jours aux TNO, il a travaillé avec l’équipe de sonorisation du festival musical Folk on the Rocks. Les projets de son « été nordique » lui permettent notamment de chevaucher son bagage professionnel et personnel. Monsieur Simard est un artiste engagé qui se bat contre l’uniformisation culturelle. Il apprécie d’ailleurs les efforts déployés par FOTR pour offrir une diversité musicale.
 

Yukon
Le mois prochain, il voyagera jusqu’à Whitehorse et Dawson City, au Yukon. Il se dirigera dans l’autre cercle polaire. Il aura parcouru le Nord canadien, partant de Clyde River, au Nunavut, pour se rendre au Midway Festival, où il participera au festival de musique. Il restera dans une collectivité Gwich’in. « Ce sera encore une fois une expérience intéressante, de voir, de passer du temps avec les collectivités inuites [en juin] et de voir ces Autochtones-là, qui sont les premiers hommes à avoir peuplé ces territoires, je trouve cela superbe et très inspirant. »
 

Troisième tome de MONDE À PART
Sylvain-Henri Simard a reçu une bourse du Conseil des arts des TNO qui lui permettra de produire un troisième album, où il parlera de l’expérience qu’il a vécue alors qu’il habitait près de la Con Mine, à Yellowknife, de robots ainsi que de géants inspirés de la culture inuite.