Prévisions météorologiques : Un été chaud et sec aux TNO

07 juin 2012
0 Commentaire(s)

L’été 2012 sera particulièrement chaud aux TNO, selon les prévisions faites par Météomédia, le lundi 4 juin dernier.

La saison estivale s’annonce au beau fixe pour les régions de l’ouest du pays. C’est ce qu’a annoncé Météomédia. Des températures au-dessus de la normale ainsi qu’une quantité moins élevée de précipitations, comparativement à l’année dernière, sont à prévoir. L’été beau et surtout chaud qui vient sera aussi synonyme d’orages violents et de sécheresse pour les Territoires du Nord-Ouest. Une combinaison propice aux incendies de forêt.
« Cet hiver, nous étions dans un phénomène La Nina, donc des eaux plus froides dans le Pacifique-Est et en ce moment, nous sommes dans une zone neutre. En fait, nous nous dirigeons vers un El Nino possiblement cet automne », explique Didier Robert-Lacroix, météorologue pour Météomédia.
La Nina, comme le mentionne M. Robert-Lacroix, est caractérisée par un refroidissement des eaux du Pacifique sur la côte ouest du littoral américain. Le phénomène est souvent synonyme de temps plus froid et de précipitations abondantes. El Nino, quant à lui, amène un réchauffement des eaux de l’océan Pacifique et des températures également.
« Dans l’Ouest canadien, il y a un patron en altitude qui favorise la formation de chaleur, une chaleur durable. Donc, cela touche plusieurs régions au pied des montagnes : l’Alberta, l’ouest de la Saskatchewan, le sud-est du Yukon et le sud-ouest des Territoires du Nord-Ouest », précise le météorologue.

En plus de cette augmentation des températures, l’Ouest et une partie du Grand Nord canadien recevront peu de précipitations. Les périodes de sécheresse sont donc au programme de cet été.
« Ces secteurs ne connaissent pas beaucoup de pluie annuellement, donc si les précipitations diminuent, déjà qu’il y en a peu, on peut s’attendre à des périodes prolongées de temps sec », affirme Didier Robert-Lacroix.
Le spécialiste ne parle toutefois pas d’épisodes de canicules, mais des records de température pourraient être dépassés.
« Avec ce genre de patron climatique, souvent cela nous prévaut des conditions assez chaudes pour ce qui est du sud-ouest, donc il se peut que les Territoires du Nord-Ouest battent des records de chaleur, pas tous les jours, mais la possibilité est là », mentionne-t-il.

Plusieurs incendies de forêt en cours

Les conditions idéales aux incendies de forêt étant réunies, le travail est déjà amorcé pour les pompiers et les contrôleurs forestiers.
« Environnement Canada prévoit des températures élevées pour juin, juillet et août et nous ne nous attendons pas à recevoir beaucoup de pluie dans les deux prochaines semaines. Nous aurons une situation sérieuse d’incendies certainement », affirme Frank Lepine, responsable des opérations pour les incendies de forêt.
Plusieurs pompiers, hélicoptères et hydravions sont déployés présentement en raison des incendies qui font rage sur le territoire. M. Lepine confirme que d’autres ressources viendront compléter les forces actuelles si la situation s’aggrave. L’incendie qui a éclaté près de Behchoko, le 31 mai dernier, est toujours sous surveillance.
« Nous avons un feu plus sérieux à Gameti par contre et nous travaillons sur quelques feux importants à Hay River et à Fort Simpson », souligne le responsable des incendies forestiers.
Des interdictions ont été émises pour les villes de Yellowknife, Hay River et Fort Smith.