Radiothon : Un deuxième shift de nuit pour Stéphane Gagné

03 septembre 2009
1 Commentaire(s)
Stéphane Gagné en aura plein les bras, dans la nuit du 12 au 13 septembre, lui qui animera une émission de radio de 12 heures consécutives au 103,5 FM. (Photo : Batiste Foisy)

Stéphane Gagné en aura plein les bras, dans la nuit du 12 au 13 septembre, lui qui animera une émission de radio de 12 heures consécutives au 103,5 FM. (Photo : Batiste Foisy)

Musique live et invités spéciaux sont au menu pour le Radio-thon de CIVR Radio Taïga qui se tient cette année en conjonction avec l’épluchette de blé d’inde de l’Association franco-culturelle deYellowknife.

Pour une seconde année de suite, Stéphane Gagné animera une émission de radio de douze heures. Faut être un brin malade*.

Mais, à quelques jours de l’exploit, Stéphane se dit mentalement apte à relever ce défi pour le moins absurde, qui consiste à s’enfermer dans le minuscule studio de la radio communautaire francophone de Yellowknife et ne plus en sortir jusqu’à ce que la privation de sommeil nous incite à verser dans la poésie automatiste et/ou les imitations animalières.

« J’ai une expérience impeccable pour ce qui est de ne pas s’endormir », confie notre Terry Fox du microphone. « J’ai des enfants. »

Le père de deux charmants bambins d’âge préscolaire ne sera pas seul dans sa galère. Durant les premières heures de l’émission (de 19h jusqu’à minuit environ) différentes personnalités de Yellowknife se joindront à Stéphane. Il est notamment question de réaliser quelques enregistrements de musique live avec des invités surprises.

Puis, pour passer au travers de la longue période de la nuit noire, le lapin Duracell de la bande FM se propose de faire danser les insomniaques sur des rythmes technos. Il paraîtrait même que le mystérieux DJ Grosnounou, qui a animé une émission de musique dansante pendant quelques mois à CIVR Radio Taïga, ferait peut-être une apparition surprise à ce moment du délire radiophonique. Selon des sources généralement à l’affût du potin sans intérêt particulier, Stéphane Gagné serait un ami personnel de l’élusif disc-jockey.

Le quart de travail du forçat des ondes prend fin à sept heures du matin, moment à partir duquel une ribambelle d’animateurs se relayeront pour l’animation des douze heures régulières du Radio-thon

 

L’événement de l’année

Au delà du caractère ludique de l’aventure, le Radio-thon de CIVR, c’est surtout la principale campagne de levée de fonds de l’unique station de radio francophone des Territoires du Nord-Ouest.

« C’est notre événement de l’année, commente le directeur du 103,5 FM, Rudy Desjardins. C’est une partie de plaisir, bien sûr, mais c’est aussi une activité de financement réellement essentielle pour maintenir notre radio en ondes. »

Toute la journée, les lignes téléphoniques seront ouvertes pour accueillir les dons. Cette année, Radio Taïga espère amasser 5 000 $ en dons de ces auditeurs. « C’est audacieux, oui, mais c’est un objectif réaliste, poursuit Desjardins. Notre cote d’écoute a beaucoup progressé ces dernières années, mais notre financement de base n’a pas suivi. Alors nous comptons sur la générosité de notre public. C’est l’esprit communautaire. »

Cette année le Radio-thon a lieu en conjonction avec l’épluchette de blé d’inde annuelle de l’Association franco-culturelle de Yellowknife. L’événement aura lieu à la maison bleue de Yellowknife (5016, 48e rue) où sont situés les studios de CIVR. De l’animation et de la musique live égaieront la journée de célébration.

Le Radio-thon débute le samedi 12 septembre à 19h et se termine le lendemain à pareille heure.

 

* Votre humble serviteur parle en connaissance de cause. J’ai personnellement tenu la barre du shift de nuit du Radio-thon de CIVR quatre fois, dont une année mémorable où – allez savoir pourquoi ! – il m’est venu l’idée saugrenue de pousser ma luck pendant 15 heures de balbutiements semi-comateux. Folle jeunesse.

 

 

 

 


Tous les commentaires (1)

Écrit par Anonyme, 04 septembre 2009, 11 h 35
Nice! Une vraiment belle tradition... Bon 12 heures à Stéphane, bon radio-thon et un beau bonjour à tout le monde à Yellowknife! Simon Bérubé