Conférence sur les ongulés de l’Arctique : Trop peu de réponses

01 septembre 2011
0 Commentaire(s)

Le président du Caribou Management Board du Yukon, Joe Tetlichi, n’est pas sorti très emballé des quatre jours de la Conférence sur les ongulés de l’Arctique qui s’est tenue la semaine dernière à Yellowknife.

 

Joe Tetlichi était déçu que la rencontre avec les chercheurs, chasseurs et autres experts n’ait pas répondu aux grosses questions à propos de l’avenir des troupeaux de caribou, surtout avec le développement des ressources du Nord.

La Conférence a principalement mis l’accent sur les façons d’améliorer la gestion des caribous, puisque plusieurs troupeaux sont en déclin.

Mais pour le président de la section du Yukon, les conclusions auxquelles sont arrivées les spécialistes durant ces quatre jours n’ont pas répondu aux attentes qu’il avait.

« Quand allons-nous dire non au développement industriel? Quand allons-nous dire non à l’exploitation minière? », a-t-il demandé aux experts rassemblés durant la Conférence. « C’est ce que vous, les chercheurs, devriez nous dire. »

À l’instar de Joe Tetlichi, un membre des Premières Nations tlicho, John B. Zoe, perçoit plutôt la Conférence comme un pas en avant pour la collaboration entre les peuples autochtones et les scientifiques, même si plusieurs questions sont restées sans réponse.

« On peut désormais inscrire dans les registres l’évidence des connaissances traditionnelles, souligne-t-il, et travailler ensemble vers un savoir collectif traditionnel. Même entendre une seule personne lors d’une conférence comme celle-ci est un bon début. »

La prochaine Conférence des ongulés de l’Arctique se tiendra en Norvège en 2015.