Ressources naturelles : Trois ans de vache maigre

12 novembre 2009
0 Commentaire(s)

Le GTNO et le gouvernement Tlicho proposent d’interdire la chasse de caribous de la horde Bathurst pour les résidents non Autochtones et aux pourvoyeurs sur une période de trois ans.

 

Six semaines après l’annonce publique de la chute libre du nombre de caribous de la horde Bathurst révélés par le ministère de l’Environnement, les recommandations du gouvernement des TNO et du gouvernement Tlicho ont été déposées le 6 novembre devant l’Office des ressources renouvelables de Wek’eezhii. Ce conseil qui agit comme autorité au sein des communautés Tlicho en ce qui concerne la gestion de la faune a maintenant quelques semaines pour rendre ses décisions sur les mesures à entreprendre pour préserver cette ressource jugée la plus importante pour les résidents au nord du Grand lac des Esclaves.

En déposant leurs recommandations, le gouvernement autochtone et le gouvernement territorial ont trouvé un terrain d’entente sur plusieurs aspects de cette menace qu’est la chasse sur les populations de caribous.

Se référant à l’Accord sur les revendications territoriales et l'autonomie gouvernementale du peuple tlicho, il était facile de prévoir que ce seraient les résidents avec le moins de droits sur cette ressource qui pâtiraient les premiers de ces mesures de protection. Ainsi, les deux gouvernements proposent qu’il n’y ait plus de permis attribués aux résidents, à la chasse commerciale ou la chasse sportive pour une période de trois ans. Par contre, il a été impossible pour ces deux gouvernements d’identifier la marche à suivre pour limiter le prélèvement par les communautés autochtones des environs, ne serait-ce même que pour le ratio mâles/femelles de leur prélèvement. Le gouvernement autochtone n’accorde aucune restriction quant au droit à la chasse de subsistance dont son peuple bénéficie.

Selon l’échéancier décrit par le communiqué de presse, tous les partenaires de cette consultation sur la gestion de la population de la horde Bathurst s’entendent pour que leurs décisions soient mises en place avant le début de la saison de chasse hivernal. Rejoint au téléphone, le ministre de l’Environnement, Michael Miltenberger précise que l’Office des ressources renouvelables de Wek’eezhii tiendra rapidement des audiences et présentera promptement ses résolutions pour que les nouvelles directives soient appliquées avant la fin de l’année 2009. Actuellement, pour les résidents non Autochtones des TNO, la chasse est autorisée du 25 juillet au 30 juin. Ces chasseurs ne peuvent tirer que les mâles et ont accès à deux étiquettes de chasse par année.

Questionné sur le fait, que certains pourvoyeurs cités dans d’autres médias estiment que ces actions de protection sont une machination, le ministre répond que « C’est le facteur humain qui a été désigné le plus important pour réduire la pression sur cette population. En tant que ministre de l’Environnement, je me dois d’appliquer le principe de précaution. Mais il y a encore des personnes qui croient que le réchauffement climatique est une foutaise! Alors, il est évident que certains individus réfutent nos résultats sur le nombre de caribous pourtant vérifiés et acceptés ».

Parmi ces recommandations présentées vendredi, l’impact cumulatif de certaines pressions non naturelles tel que le développement minier a été jugé de faible envergure sur la mortalité des caribous de la horde Bathurst ailleurs qu’aux alentours des terrains de mise bas. Ainsi, il n’y a pas de proposition supplémentaire autre que d’ajuster les chiffres concernant les populations de caribous décrient dans le programme de surveillance de la faune et de l’environnement des mines de diamants.