Langues officielles : Traitement des plaintes: plus de huit mois d'attente

18 septembre 2014
0 Commentaire(s)
Le greffier de l'Assemblée s'adressait au nom du président de l'Assemblée Jackie Jacobson (Denis Lord)

Le greffier de l'Assemblée s'adressait au nom du président de l'Assemblée Jackie Jacobson (Denis Lord)

L'Assemblée législative reconnaît qu'il y a un problème au Commissariat aux langues des TNO.
 

Neuf mois après son entrée en fonction comme commissaire aux langues officielles des Territoires du Nord-Ouest, Snookie Catholique affirme être toujours en train d'installer son bureau et par conséquent, avoir été incapable de traiter une plainte déposée en décembre 2013.
Georges Lessard a déposé une plainte au commissaire aux langues des Territoires du Nord-Ouest le 18 décembre 2013 contre la Société d'habitation de Yellowknife. Il avait demandé à trois reprise un formulaire en français sans qu'on ne réponde à sa demande, argue-t-il. George Lessard se plaint également que la Société d'habitation de Yellowknife ne pratique pas l'offre active et que les locaux ne comportent aucune affiche indiquant qu'on offre des services en français. Il considère que le logement est un service essentiel.
Le 19 décembre 2013, Snookie Catholique répond par courriel à George Lessard que son bureau n'est pas encore pleinement opérationnel. Le 18 avril, George Lessard s'enquiert de nouveau du statut de sa plainte. La commissaire lui répond le 6 mai, qu'elle est toujours à installer son bureau et n'a pas encore de personnel. George Lessard réécrit à la commissaire le 25 août, qui lui répond le 10 septembre que le commissariat est entre 2 bureaux et que son téléphone et son Internet ne sont pas encore installés. Il faut savoir que le bureau du commissariat est alors en transition de l’édifice Laing au 4915 48e rue.

Déménagement
En entrevue avec l'Aquilon, Snookie Catholique a indiqué n'avoir jamais eu de bureau, sinon un simple espace d’entreposage. L'ancienne journaliste, qui est engagée à temps partiel, a affirmé n'avoir qu'une seule personne pour l'assister dans ses tâches et a ajouté ne pas avoir eu de ligne téléphonique ou d'Internet avant le 17 septembre. Elle n'a pu mentionner à l'Aquilon aucune tâche qu'elle aurait accomplie depuis son entrée en fonction, sinon s'occuper de ses déménagements et répondre à George Lessard. Snookie Catholique a ajouté n'avoir jamais travaillé pour le gouvernement et devait se familiariser avec son nouveau travail. Elle ne sait pas encore quand sera ouvert son nouveau bureau, sinon que la pendaison de crémaillère aurait lieu lorsque le nouveau site Internet du commissariat sera opérationnel. Le site actuel est, au moins depuis juin dernier, un ramassis de publicités sans aucun rapport avec sa nature initiale.

Mécontentement
La commissaire aux langues officielles relève de l'Assemblée législative et non du gouvernement. Or, le greffier de l'Assemblée, Tim Mercer, au nom du Président de celle-ci, Jackie Jacobson, a donné une version des faits substantiellement différente de celle de Snookie Catholique. Oui, dit-il, il a fallu déménager d'Inuvik à Yellowknife le bureau de l'ancienne commissaire, Sarah Jerome. Mais il contenait peu de choses, selon Tim Mercer, et il y a toujours eu un autre bureau ouvert au Laing et pendant le mandat de Sarah Jerome et pendant celui de Snookie Catholique. L'Assemblée législative a payé tout le temps du mandat de cette dernière une ligne téléphonique et un accès Internet.
Selon Tim Mercer, Snookie Catholique s'est plainte il y a deux semaines, et avec raison, de l'exiguïté, du manque de visibilité et d'accessibilité de son bureau du Laing Building et l'Assemblée lui a donc trouvé ce nouveau bureau. Ni le greffier de l'Assemblée ni son président n'ont jamais vérifié le travail de la commissaire. « Le public, précise Tim Mercer, doit comprendre que l'Assemblée législative doit rester à une distance acceptable du commissariat afin qu'il puisse garder son indépendance. Et nous n'avons pas reçu de plainte à propos de Snookie Catholique mais il est évident maintenant qu'il y a un problème. Le traitement de la plainte [de George Lessard] n'est pas acceptable. Nous allons discuter avec la commissaire pour être certain qu'elle comprend le sens de ses responsabilités et qu'elle a les ressources pour les accomplir. Mais ce ne sera pas sur la place publique.» Tim Mercer a ajouté qu'il n'était pas question de congédier Snookie Catholique et qu'elle aurait bientôt sa véritable première année fiscale, ce qui lui donnera l'occasion de demander un budget qu'elle juge approprié, par exemple pour l'embauche de personnel.

Commentaires
L'Aquilon a demandé par courriel des commentaires à une quinzaine de députés et de ministres. Les seuls à avoir répondu au moment d'écrire ces lignes sont les députés de Weledeh et de Frame Lake, Bob Bromley et Wendy Bisaro. «C'est une parodie, a commenté Bob Bromley. Mme Jerome était une commissaire respectée et aurait être gardée en poste jusqu'à l'entrée en fonction de Snookie Catholique. Cette situation reflète le manque de respect pour ce travail important à un moment où plusieurs langues sont en déclin. Je vais demander au caucus qu'il y ait un examen des causes de cette détérioration du commissariat.»
Wendy Bisaro souligne qu'elle est membre du Comité permanent sur les opérations gouvernementales qui révise actuellement la Loi sur les langues officielles. «Une partie de notre travail, écrit-elle, est d'analyser comment fonctionne le commissariat aux langues officielles dans le cadre de cette Loi. Jusqu'à ce que cette révision soit terminée, je ne pourrai pas commenter.»