Mi-chemin du Movember à Boréale : Toute l’école pour la cause

14 novembre 2013
0 Commentaire(s)
Andréane Gagnon, Kathryn Beck, Reegan Jungkind et Victoria Tweedie-Pitre participent au Movember à leur façon et soutiennent ainsi « École Moréale », dont font partie entre autres Justin Carey et Patrick Poisson. (Photo SIF)

Andréane Gagnon, Kathryn Beck, Reegan Jungkind et Victoria Tweedie-Pitre participent au Movember à leur façon et soutiennent ainsi « École Moréale », dont font partie entre autres Justin Carey et Patrick Poisson. (Photo SIF)

Chaque jour de novembre, une nouvelle photo de moustachu connu apparaît sur les murs de l’école Boréale. Quelque part entre Fardoche et Chris Hadfield, les élèves sont de plus en plus conscientisés, ou du moins amusés, par ce phénomène de la moustache solidaire. L’enseignant de 5e-6e année, Patrick Poisson, a été l’instigateur de l’équipe « Moréale » dont font partie six membres du personnel. Quelques jours avant le début officiel du velu projet, s’est tenue la journée de la moustache à l’école Boréale de Hay River. Même les visages qui n’ont pas – ou pas encore – de poil à arborer peuvent donc maintenant soutenir la cause.

Quatre jeunes filles de la classe du capitaine moustachu d’équipe « École Moréale » ont bien voulu discuter de ce phénomène que l’on croirait typiquement masculin. Toutes semblaient trouver évident de voir les moustaches apparaître pour soutenir cette cause puisque « c’est un cancer juste pour les garçons et la moustache c’est juste pour les garçons aussi » ont expliqué Reegan, Victoria, Kathryn et Andréane à tour de rôle. En plus de suivre la participation des enseignants de leur école, les filles connaissent presque toutes quelqu’un, voire un cousin ou leur père, qui participent au mouvement. Une blague voulant qu’il n’y avait aucun garçon en 6e année à Boréale a mené à la naissance de Victor et Sydsta, alter ego de deux élèves qui prennent bien soin de la moustache de leurs nouveaux jumeaux! « J’ai couru pour la lutte contre le cancer du sein, les filles peuvent se coller une moustache! » explique à la blague Justin Carey, enseignant suppléant et autre membre de l’équipe, qui transforme son architecture de pilosité faciale chaque semaine.

Le Movember, mouvement né en Australie en 2003 qui se fait maintenant aller le poil sous le nez dans plus de 20 pays, regroupe les Mo Bros et Mo Sistas (oui, mesdames!) pour amasser des fonds pour la lutte contre les cancers de la prostate, testiculaire et les problèmes de santé mentale. Selon le site officiel du Movember, ce sont plus de 146 millions de dollars qui ont été amassés en novembre 2012 partout dans le monde. Patrick Poisson avoue que l’équipe « École Moréale » n’a pas d’objectif financier précis, puisque c’est sa première participation, mais cela pourrait changer s’il y a récidive. De toute façon, son but premier dans cet exercice pileux est de « soutenir la recherche sur les cancers masculins ». Pour encourager vos moustachus locaux, allez sur www.ca.movember.com où vous pouvez rechercher une équipe ou un participant précis, en plus de surveiller l’évolution en images des moustaches ténoises.