Jeux d'hiver de l'Arctique : Tout laisser pour le sport

01 mars 2012
0 Commentaire(s)
Alysa Gallardo a décidé de quitter le domicile familial pour pouvoir pratiquer le sport qu’elle a choisi, le volleyball, à l’approche des Jeux d’hiver de l’Arctique. (Photo : Charles-Antoine Bélair)

Alysa Gallardo a décidé de quitter le domicile familial pour pouvoir pratiquer le sport qu’elle a choisi, le volleyball, à l’approche des Jeux d’hiver de l’Arctique. (Photo : Charles-Antoine Bélair)

Quelques élèves de l’école Allain St-Cyr participeront aux Jeux d’hiver de l’Arctique en mars, dont Alysa Gallardo, qui fera partie de l’équipe de volleyball.

Le parcours est certainement différent pour Alysa Gallardo, qui participera aux Jeux d’hiver de l’Arctique dans l’équipe féminine de volleyball.
Depuis le début janvier, Alysa Gallardo habite à Yellowknife chez l’un de ses enseignants ainsi qu’un autre joueur de volleyball dans le but de mieux pouvoir s’entraîner à son sport.
La jeune demoiselle est originaire de Hay River, où il y a peu de joueurs qui démontrent un grand intérêt pour le volleyball.
Et puis, il y a aussi un manque d’engagement de la part de certains des joueurs inscrits.
« Il y en a qui disent qu’ils vont venir aux séances d’entraînement, mais finalement ils ne viennent pas », mentionne la joueuse francophone.
Pour elle, c’était devenu une nécessité de déménager et de se déplacer vers un plus grand centre où elle aurait plus de temps à consacrer à l’entraînement, surtout en vue des Jeux d’hiver de l’Arctique.
« Ici, je m’entraîne cinq heures par semaine, alors qu’à Hay River, c’était environ une heure et demie par semaine », affirme Alysa Gallardo.

Changements profitables

Maintenant élève à l’école Allain St-Cyr, elle avoue qu’il n’est pas si facile de s’adapter à sa nouvelle vie.
Il faut dire que l’adolescente a tout laissé derrière, incluant sa famille qui est restée à Hay River, pour le volleyball.
La situation est bien différente, puisqu’il faut s’ajuster à un nouvel horaire et assister aux cours tout en se gardant plus de temps pour participer aux séances d’entraînement de l’équipe.
En plus, elle doit aussi s’ajuster lors de ces séances puisque souvent, elle doit s’entraîner avec son équipe sur des terrains pour les garçons, où les filets sont plus hauts.
« C’est plus difficile, mais c’est aussi plus stimulant, croit Alysa Gallardo. Les filets sont plus hauts, alors ça m’aide, parce que je dois sauter plus haut et frapper plus fort. »
La joueuse était initialement positionnée au centre, mais depuis qu’elle a intégré l’équipe de Yellowknife, il y a deux ans, elle s’est reconvertie en attaquante de puissance.
À son avis, l’équipe dans laquelle elle fera partie lors des Jeux d’hiver de l’Arctique aura bien des chances de remporter une médaille.
Dans la catégorie du volleyball féminin, il n’y a que quatre équipes qui participent : les Territoires du Nord-Ouest, le Nunavut, le Yukon et l’Alaska.
« L’Alaska est très forte, alors ça va être notre défi de les battre », indique l’élève.
Les Jeux d’hiver de l’Arctique se dérouleront du 4 au 10 mars 2012 à Whitehorse.