Présidence FCFA : Sylvianne Lanthier élue à la présidence

11 juin 2015
0 Commentaire(s)
Sylviane Lanthier, nouvelle présidente de la FCFA du Canada.(Alex Antonacci)

Sylviane Lanthier, nouvelle présidente de la FCFA du Canada.(Alex Antonacci)


Établie au Manitoba depuis 25 ans, Sylviane Lanthier a été élue en fin de semaine à la résidence de la Fédération des communautés francophones et acadienne du Canada par les représentants des 21 membres de l’organisme.
« Merci de votre confiance, nous ferons de grandes choses ensemble », a-t-elle lancé après à son élection qui se déroulait dans le cadre de la 40e Assemblée générale annuelle de l’organisme porte-parole des communautés minoritaires de langue française au pays. « Je veux travailler avec nos membres pour bâtir une FCFA encore plus forte; j’ai déjà hâte de me mettre au travail. »
Madame Lanthier occupait depuis cinq ans le poste de vice-présidente de la FCFA après avoir été présidente, pendant quatre ans, de l’Association de la presse francophone (APF), un organisme membre de la FCFA.
Directrice générale du Centre culturel franco-manitobain depuis 2009, elle avait été directrice et rédactrice en chef du journal La Liberté, à Winnipeg.
Dans la course à la présidence, elle a devancé un autre ancien éditeur de journaux, Réjean Grenier, un journaliste de carrière qui a été propriétaire de la publication Le Voyageur de Sudbury, en Ontario.
Madame Lanthier entend poursuivre les efforts entrepris par la FCFA au cours de la dernière année pour mousser l’immigration francophone dans les neuf provinces et les trois territoires où elle œuvre, tout en accordant une priorité au financement des organismes des milieux francophones.
« Les compressions budgétaires fédérales et provinciales ont un impact réel sur notre vitalité, confiait-elle récemment à La Liberté. Si nos organismes deviennent plus fragiles parce qu’ils n’ont pas le financement requis pour mener à bien les dossiers ou encore lancer de nouveaux projets, c’est toute la francophonie qui en souffre. Un dialogue franc entre les communautés et les paliers gouvernementaux est donc essentiel. »
Elle a déclaré hier à Radio-Canada que « comme francophones, ce qu'on veut c'est simplement être capable de mener notre vie et de parler la langue qu'on veut parler dans une multitude d'occasions possibles. »


Nouvelle vice-présidente
Par ailleurs, Audrey LaBrie a causé une surprise au sein de l’Assemblée en remportant la course à la vice-présidence, devant deux autres candidats. « Je serai une vice-présidente qui combinera passion et raison. […] Je m’engage à faire de notre francophonie, un mouvement fort », a-t-elle dit.
La native du Nouveau-Brunswick et résidente de l’Alberta a eu le dessus sur Jean Johnson, de l’Alberta, et Richard Létourneau, des Territoires du Nord-Ouest.


Une présidente sortante émue
La Fransaskoise Marie-France Kenny quitte donc la FCFA du Canada après plus de cinq ans au poste de présidente de l’organisme, après des adieux émouvants à ses collègues, elle qui était en poste depuis le 12 septembre 2009.
Outre une campagne contre les coupes au financement à Radio-Canada, elle avait mené au cours des derniers mois une charge à fond de train au sujet de l’immigration francophone dans les communautés minoritaire du pays et avait exprimé sa frustration devant la lenteur des initiatives fédérales dans ce dossier.
« Si on veut des résultats en matière d’immigration francophone, il faut un plan cohérent avec des mesures qui tiennent compte des réalités de nos communautés, et des incitatifs qui font en sorte que les employeurs recrutent des immigrants francophones. À ce chapitre, nous sommes toujours en attente », avait-elle déclaré.