Garderie Plein Soleil : Stéphanie Roy quitte la direction

01 juillet 2015
0 Commentaire(s)
Dernière journée de travail à la garderie Plein Soleil pour Stéphanie vendredi le 26 juin. (Photo : Emma St-Amour)

Dernière journée de travail à la garderie Plein Soleil pour Stéphanie vendredi le 26 juin. (Photo : Emma St-Amour)

Annie Gourde prendra la relève
 

Après quatre années à la direction générale de la Garderie Plein Soleil, Stéphanie Roy s'en va vers de nouveaux défis, avec l'assurance de laisser derrière elle un établissement en bonne santé à une remplaçante de confiance.
« La garderie est "propre", explique Stéphanie Roy, nous avons adopté le 25 juin un nouveau code de vie basé sur l'approche Nourrir le coeur. C'est un bon moment pour partir. Et une nouvelle directrice, ça va faire du bien à l'équipe. Moi, je n'ai plus d'idées! »
C'est une ancienne éducatrice de Plein Soleil, Annie Gourde, qui occupera cet automne les fonctions de directrice. Mme Roy a eu l'occasion de la découvrir un peu à travers le processus d'embauche. « Je suis très confiante, annonce-t-elle, elle a le coeur gros comme moi, sinon plus. » Dès juillet, la directrice sortante introduira Annie Gourde à ses nouvelles fonctions. »

Dévouement, énergie
Si Stéphanie Roy prétend que son départ fera du bien à l'équipe, ça ne signifie pas pour autant qu'elle ne laisse pas d'excellents souvenirs derrière elle, au contraire. La directrice de l'école Allain St-Cyr Geneviève Charron a siégé sur le conseil d'administration de Plein Soleil, et ses deux enfants y ont grandi. « Stéphanie a investi beaucoup de son temps et de son énergie pour amener la garderie à un autre niveau, affirme-t-elle. Par ses activités originales et l'utilisation de la langue française, elle prépare très bien les enfants à entrer à St-Cyr. »
Le respect et la reconnaissance sont de même calibre chez la secrétaire trésorière et le président de Plein Soleil. « Avant, soutient Emma Lacaille St-Amour, les gens avaient peur de faire partie du conseil d'administration de la garderie. Aujourd'hui, c'est facile. C'et en corrélation directe avec le travail de Stéphanie. Elle a fait la différence. Elle est là pour que l'environnement soit favorable aux enfants. »
« Le dévouement et l'implication de Stéphanie dans notre organisme ont été remarquables, analyse Alexandre Laporte. Elle laisse comme souvenir son désir de faire rayonner la garderie Plein Soleil dans notre communauté et de faire une différence pour la communauté francophone de Yellowknife. »

Quand le bateau coulait
C'est en tant que parente mécontente des services de la garderie que Stéphanie Roy a commencé à s'y impliquer. Elle devient présidente du c.a. en octobre 2010, puis gestionnaire par intérim, et enfin, directrice générale en juin 2011. En octobre 2010 rappelle Stéphanie, il y avait un déficit anticipé de 30 000 $. En conséquence, l'administration écourte les réunions et coupe dans les heures supplémentaires, fait elle-même le ménage!
En juillet 2011, l'administration apprend que la garderie se dirige vers un déficit de 68 000 $. Stéphanie est catastrophée. « Je ne m'y attendais pas, avoue-t-elle. J'ai averti le personnel : on va couper dans tout! Les filles se sentaient mal d'utiliser un essuie-tout! »
On multiplie les gestes pour éponger la dette, on augmente de 2 % par année les frais d'usage, qui étaient gelés depuis longtemps. Stéphanie est une femme de défis et de passion, mais il y a des dommages collatéraux. « Les deux premières années s'exclame la directrice, je ne dormais plus, je n'avais plus que la peau et les os »
Le plus drôle de cette histoire : ce n'est qu'à l'automne 2014 que Stéphanie apprendra que la dette de Plein Soleil était effacée depuis deux ans et faisait désormais des profits.

Vers une seconde carrière
Après avoir multiplié les tâches à pleins tubes à Plein soleil, Stéphanie Roy a pensé en prendre quelques mois de congé. Elle y a pensé un gros 20 minutes au moins. Peine perdue. En mai dernier déjà, elle entreprenait une formation en ligne d'agent immobilier. « On verra où ça me mène, dit-elle. » Sinon, Stéphanie anticipe de profiter de profiter davantage de Yellowknife... et de sa famille, dont son amoureux Martin Roy, qui l'a soutenue tout ce temps, allant jusqu'à venir plâtrer les murs de la garderie la fin de semaine.
Stéphanie Roy étant Stéphanie Roy, elle compte faire du bénévolat à Plein Soleil...